Fière d’être une femme ! partie 1

fière d'être femme
Bonjour les Beautés, à la question auriez-vous préféré être une homme ou une femme, on a toutes pensé un jour, et surtout certains jours du mois… ah si seulement j’étais un homme. Comment peut-on s’aimer et aimer notre corps si on ne ressent aucun plaisir à être une femme ? Car oui être une femme ce n’est pas « nul » ou « dur », c’est merveilleux ! Notre Mère Nature nous a doté de capacités phénoménales presque magiques et ce n’est certainement pas elle qui a prévu la douleur. Cet article va changer votre vie de femme à tout jamais ;-)

Avant de commencer je voudrais préciser qu’être femme n’est ni mieux ni moins bien qu’être un homme… c’est différent c’est tout :-) Un peu comme la beauté, être blonde n’est ni mieux ni moins bien qu’être brune… c’est différent, de même entre fine et bien en chair, petite ou grande etc. !

 

★ Les « monstruations »

Une nuit ma vie de femme a basculé ! J’avais alors 21 ans (environ… enfin par là je sais plus), j’étais étudiante et je terminais un devoir à faire, comme bien souvent, tard dans la nuit. La télévision me tenait compagnie. Quand soudain vers 1h du matin j’entends « et maintenant sur ARTE un reportage sur les règles ! » Argh  (O-o !) mon sang s’est glacé, je me suis dit « ils ne vont pas oser quand même ! ! ». Déjà que les publicités pour les serviettes hygiéniques me mettent mal à l’aise surtout quand on est en train de regarder la télé avec son père ou son copain…

Oui comme toute jeune femme vivant au 21ème siècle j’avais honte de mes règles comme on m’a appris à en avoir honte. Toute petite j’ai compris qu’il y avait quelque chose, que les femmes avaient un secret dont elles étaient honteuses, notamment quand je demandais à ma mère avec insistance « mais pourquoi tu ne viens pas à la piscine avec nous ? » et qu’elle éludait la question par un « j’ai des choses à faire ou je n’ai pas envie ». J’ai appris à être honteuse adolescente, quand les jeunes garçons particulièrement caractérisés par un grand sens de la délicatesse à cet âge, se plaisent à se moquer en passant près des filles en répétant RA-GNA-GNA, RA-GNA-GNA ! J’ai ressenti la honte pendant le cours d’éducation sexuelle au collège quand un jeune garçon s’est exclamé « Berk avoir un rapport pendant les règles, c’est dégueulasse ! ». J’ai accusé le coup quand les hommes m’ont dit « t’es chiante t’as tes règles ou quoi ! » Toute une éducation de la honte m’avait porté naturellement à avoir honte.

Rien que le nom est moche : menstruation, y’a que moi ou vous aussi cela vous évoque quelque chose de « monstrueux » ! Sans parler de ragnagna, rien que le mot me dégoûte, je ne peux plus l’entendre… après dans les autres pays je ne sais pas quel gentil surnom on leur donne… à vous de me dire les filles :-) Personnellement je dis que j’ai mon cycle, ou je parle de cycle féminin, je trouve cela beaucoup plus joli et respectueux de cette merveilleuse fonction de mon corps ! Car oui le respect ça commence par des noms agréables.

 

Pin-up Billy Devorss

Pin-up Billy Devorss

 

★ Accepter son pouvoir

Voilà pourquoi j’avais honte à l’annonce de ce reportage, mais comme on en parle jamais, que c’est un sujet tabou, ma curiosité m’a poussée à ne pas zapper… et là ô merveille… ma vie a basculé ! ! ! (^-^) ! Malgré beaucoup de recherches je n’ai pas retrouvé le reportage sur internet, mais je ne désespère pas. Je vous fait ici un résumé d’après mes souvenirs.

★ Tout d’abord avoir son cycle est une fonction biologique de notre corps, et comme toute autre fonction biologique nous ne devrions pas en avoir honte, c’est la NATURE ! Les règles ce n’est pas sale et ça ne pue pas, c’est tout simplement le nid du bébé qui n’a pas servi et qui quitte notre corps. Voilà un flux c’est tout… comme les hommes ont un flux blanc qui quitte leur corps. Un flux comme un autre.

★ Ensuite avoir son cycle ce n’est pas un châtiment mais une bénédiction assortie d’un pouvoir étrange. Y’en a qui devrait arrêter de fumer la moquette, moi je vous le dis ! En fait c’est comme Wolverine dans les X-men, quand vous luttez contre votre pouvoir, vous souffrez, mais une fois que vous acceptez votre pouvoir, que vous acceptez votre nature, alors vous pouvez enfin profiter et accéder à un niveau d’élévation supérieur. A chaque fois votre cycle est une puissante connexion physique et spirituelle avec votre corps, si vous luttez contre cela vous serez mal mais si vous lâchez prise et que plutôt que de vous crisper vous acceptez cette connexion et les messages que votre corps vous délivre à ce moment privilégié, alors vous connaîtrez une sorte de transe euphorique comme si vous aviez pris une drogue. Tout d’un coup tout va vous paraître limpide comme si on vous avait enlevé un brouillard devant les yeux. Vous savez ce qui ne va pas dans votre vie et vous savez quoi faire car une vague de confiance déferle en vous.

Et la douleur physique ? Comme toujours la Nature est harmonie et a tout prévu dans les moindres détails et notamment que le corps s’auto-guérisse sans qu’on ait besoin de prendre des produits toxiques extérieurs comme des médicaments. Si d’ailleurs on doit en prendre c’est qu’il est trop tard qu’on a pas écouté les messages de son corps, car notre corps passe son temps à nous parler, à nous de savoir l’écouter (^-^) ! Donc en fait il va falloir masser ses ovaires. Ah je me marre ! C’est n’importe quoi ! Genre on peut se masser les ovaires ? ! Pour cela il va falloir vous faire avoir des contractions dans toute la zone du bassin qui comme des ondes circulaires dans l’eau viendront doucement masser toute cette zone. Pour avoir des contractions, faites-vous avoir un orgasme…. oui oui je parle bien de masturbation (^-^) ! (Par orgasme j’entends une jouissance suffisante pour avoir des contractions). Quand les contractions résonnent dans tout votre bassin c’est un bien-être si intense qui vous envahit, tout se relâche, la douleur s’envole et laisse place à l’extase. PS : ça marche aussi pour les maux de tête ;-)

 

onde eau

le divin massage des ovaires

 

★ Avec un orgasme tu enfanteras

Et voilà, je suis bavarde et l’article va encore faire deux mètres de long, donc suite au prochain épisode ;-)

D’ici là parlez-en autour de vous et surtout aux jeunes filles autour de vous pour ne pas les laisser dans cette douleur honteuse ! Libérons la femme de ses propres démons ! OUI J’AIME ETRE UNE FEMME ! ! ! !

shadow-ornament

Un petit pouce, merci :-)
Vous embellissez la planète par votre présence et vos actions… alors BRAVO !
Pin-up BioEnregistrer


68 Comments

  1. Bulle dit :

    Hey 🙂
    Ca fait un petit moment que je n’ai pas commenté par ici !
    J’ai beaucoup aimé ton article précédent sur les robes/jupes > je me suis d’ailleurs aussi lancée là : http://mylittlebulledair.blogspot.fr/2013/09/un-automne-les-gambettes-lair-def.html
    Et j’aime beaucoup Ekyog aussi, je fais du repérage pour voir ce que je vais me faire offrir à Noël et à mon anniversaire :p
    Je ne suis pas toujours super fan de tes articles, je trouve que parfois ça ne me correspond pas vraiment, mais un article sur comment ne plus avoir mal pendant ses règles, ça me parle toujours ! Je vois même une naturopathe pour ça 🙂 Bref mais du coup, je n’a pas trop compris : il faut avoir un orgasme quand on a déjà mal, avant, ou juste au début ? Parce que quand je commence à avoir vraiment mal, je suis vraiment malade et je ne suis pas sûre d’être très réceptive à ce genre de chose 🙂
    Des bisous,
    Bulle

    • Pin-up Bio dit :

      Super ce défi des gambettes à l’air 🙂 Pour la douleur c’est dès que tu ressens une pression, une tension dans le bas ventre qui devient sourde et dont tu aimerais te délivrer. 🙂 bisous

  2. Lys Blanc dit :

    Alors là je te suis à 100%.
    Oui,c’est merveilleux d’être une femme. Depuis que j’en ai pris conscience,j’ai réussi à prendre les 2-3 kilos qui me manquaient pour ressembler un peu plus à une femme.
    Depuis que j’ai arrêté la pilule pour pouvoir décider si je voulais ou non un bébé (CF méthode sympto-thermique,),je sais toujours à quel moment du cycle je suis,si je suis fertile ou non;et cela me donne je trouve un sacré pouvoir. C’est moi en tant que femme si décide. C’est bizarre mais c’est cela m’a aidé je pense à prendre conscience et accepter ma féminité,à me reconnecter avec ma nature profonde (oui moi aussi j’ai fumé la moquette).
    http://www.amazon.fr/Vivre-fertilit%C3%A9-naturellement-m%C3%A9thode-combin%C3%A9s/dp/2361050056/ref=pd_sim_sbs_b_1

    Un article d’Irène qui devrait te plaire aussi
    http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/9730

    Bises

    • Pin-up Bio dit :

      Waou merci beaucoup pour toutes ces merveilleuses info. Contemplation de la Nature, meilleure connaissance de notre corps… je vais tout lire !!!! T’es super (^-^) !

  3. Sirène Bio dit :

    Super intéressant 🙂 En effet l’émission devait être géniale, comme finalement souvent sur la 5 ! Pour ce qui est de l’orgasme, j’ai la chance d’en avoir très souvent 😉 En effet ça a un impact très positif sur l’ensemble du corps et c’est un parfait anti-stress, même un anti-cancers… Par contre moi j’avais plutôt entendu dire que la période des règles était un moment où justement la partie génitale/vaginale se « reposait » et donc qu’elle ne devait pas être sollicitée durant ce moment de relâchement ?!… J’ai la chance de ne pas du tout souffrir de maux de ventre ou autres douleurs. Dans mon cas c’est surtout la fatigue qui se fait plus forte. Je crois savoir que toutes les filles/femmes ne connaissent pas l’orgasme. Il faut bien connaitre son corps pour ça et avoir un réel lâcher prise. D’ailleurs l’alimentation aide beaucoup au niveau hormonale, désire et donc plaisir ** Bon dimanche 🙂 Bisous**

    • Pin-up Bio dit :

      Merci ma sirène, pour l’orgasme j’ai modifié l’article en fait je voulais dire une jouissance suffisante pour avoir des contractions 🙂 Naturellement on touche toujours l’endroit de notre corps qui n’est pas bien, on met instinctivement les mains dessus, par exemple quand tu as mal à la tête tu mets tes mains sur les tempes. Ce contact a véritablement un sens et une utilité, les mains passées sur le front permettent vraiment un apaisement c’est pour cela que notre corps le fait automatiquement sans penser. De même quand on a mal au ventre on met ses mains dessus… là c’est pareil. Chez moi encore une fois ça a été instinctif je ressentais le besoin d’un massage
      . Bisous

  4. Yandina dit :

    Chez moi, on a jamais eu honte des règles. Avec mes tantes, mes grand-mères, ma mère et mes collègues on en parle très librement. Il y a bien eu la période collège où ça été un peu plus compliqué mais plus parce que dans la tête des garçons c’était « sale ».
    Pour ce qui est de la gestion de la douleur, je suis totalement en phase avec toi. J’ai pris des médicaments mais ça ne changeait rien et puis petit à petit, j’ai compris que quand la douleur arrivait, il fallait que je me concentre sur moi, sur mon corps plutôt que de me raidir et de tenter de faire comme si de rien était. Je n’ai plus fait de malaise à cause de cette douleur depuis cette période. Une de mes proches a les même soucis que moi (nous sommes les seules dans la famille alors on se soutient!) et j’ai tenter de lui expliquer tout ça mais je crois qu’elle me prend pour une illuminée!
    Je vais sûrement lui envoyer le lien vers ton article, si elle voit que nous sommes plusieurs à penser qu’écouter son corps peut nous sauver (rien que ça oui!) un déclic se fera peut être. J’espère.

    • Pin-up Bio dit :

      Merci pour ce beau témoignage et bravo la gestion de la douleur ne se règle pas avec des médicaments mais un relâchement, une acceptation et une concentration sur soi-même. A bientôt 🙂

  5. Brigitte Pubrulczak dit :

    ça me rappelle quelque chose… moi j’ai passé le cap, à présent je suis ménopausée. Mais ce commentaire me rappelle que oui ça fonctionne, un orgasme fait du bien au bobo au ventrou. Si le partenaire est doux et tendre, bref nous cajole ça fait du bien dans ces moments là. Et si le plaisir vient c’est encore mieux. Pour celle qui ne connaisse pas l’orgasme, tenter l’expérience seule permet d’au moins savoir de quoi il s’agit 😉

  6. Entièrement d’accord avec toi sur toute la ligne !!!
    Je te conseille d’ailleurs le livre de Danielle Starenkyj, « Les cinq dimensions de la sexualité féminine ».
    Il y a aussi celui de Miranda Gray, « La femme lunaire ».

  7. Nathalie dit :

    intéressant ce t article, comme d’habitude je dirai 😉 pour ce qui est des règles , j’ai toujours été irrégulière et le pire c’était cette année , je n’ai pas eu mes règles pendant 8 mois!!!! en fait j’ai décidé d’arreter la pilule il y a un an déjà et depuis je n’vais plus mes règles; et ben je peux vous dire que je les ai attendus et pour une fois j’avais envie qu’elles débarquent!!! je pense que c’est une façon de purifier son sang et son corps du coup je me sentais « sale » ou du moins je ne sais pas comment dire 😉 au final j’ai eu mes règles le mois dernier, très abondantes bien sûr, une semaine après avoir fini ma mini cure de raisin, alors coincidence ou pas ……
    pour ce qui est de l’orgasme , je connais aussi souvent mais par contre, pas d’orgasme vaginal ….

    • Pin-up Bio dit :

      Merci Nathalie ça fait plaisir 🙂 et oui il y a forcément un lien avec l’alimentation ! J’ai entendu dire qu’en effet les règles permettaient de purifier son organisme de façon concrète donc ça collerait à ce que tu dis… à vérifier mais le ressenti prime sur les livres pour moi. Enfin je ne savais pas que de telles contractions correspondaient à un orgasme vaginal… y’a-t-il des contractions avec un orgasme clitoridien ? car sinon c’est bien aussi, du moment que cette zone est massée 😉

      • Nathalie dit :

        Oui, je pense que quelque que soit l’orgasme, il provoque des contractions. Je disais juste que pour moi l’orgasme se limitait au clitoridien étant donné que je ne suis pas très sensible dans la zone vaginale; il parait d’ailleurs que c’est le cas de la plupart des femmes……

      • Emilie Syne dit :

        Il n’y a pas de clitoridien/vaginal les filles 😉
        C’est Freud qui a inventé le mythe de la petite fille qui découvre qu’elle n’a pas de pénis et qui du coup cherche à imiter le sexe masculin avec son clitoris, puis en devenant femme elle comprend enfin qu’elle a un sexe « inversé » par rapport à celui de l’homme et elle deviendrait vaginale… Donc en gros si vous n’êtes pas vaginales vous n’êtes pas de vraies femmes… Tout faux, monsieur Freud !
        Les femmes n’ont pas une sexualité « en creux » ! Nous avons au contraire notre propre organe de plaisir, très développé (très bonnes infos par ici : http://www.osezleclito.fr/la-face-cachee-du-clitoris), avec environ 2x plus de capteurs de plaisir que le gland masculin (eh oui) : le clito ! Et il possède deux « bulbes » qui enserrent l’entrée du vagin, ce qui permet de ressentir du plaisir pendant la pénétration. Mais comme chaque femme est différente, ces bulbes sont parfois petits, ou écartés, du coup la femme ne ressent pas grand’chose pendant la pénétration… ce n’est pas de sa faute, elle n’est pas frigide, c’est juste que son organe de plaisir n’est pas situé à cet endroit.
        Depuis que j’ai lu, me suis informée et ai mieux compris mon corps à ce sujet, j’ai compris que la pénétration n’est absolument pas cruciale pour avoir du plaisir chez une femme, nous en avons parlé avec mon compagnon et notre sexualité a évolué… et c’est beaucoup mieux maintenant !

        Voilà, désolée pour le pavé mais je me bats contre ce mythe de femme clitoridienne VS femme vaginale, qui est totalement faux. J’espère ne pas avoir embêté avec mes précisions 😉

        Très bon article, le plaisir permet effectivement bien souvent de chasser la douleur des règles.

      • nathalie dit :

        Merci pour ces précisions Emilie!!! mon compagnon et moi prenons aussi beaucoup de plaisir pénétration. en fait , au tout début de ma sexualité je me croyais « anormale » car je n’avais pas de plaisir juste avec la pénétration; il me faut absolument une stimulation clitoridienne pour atteindre l’orgasme,! je sais maintenant que c tout à fait normal 😉

      • Pin-up Bio dit :

        Waou tu es géniale merci pour toutes ces précisions et en effet l’article avec les schémas sont supers !!!! Merciiiiii (^-^)

      • Pin-up Bio dit :

        peu importe les autres ta norme à toi… c’est ton corps (^-^) !

  8. Sophie dit :

    Je suis assez d’accord sur le fait qu’on apprend aux femmes à avoir honte de leurs règles, et les hommes considèrent ça comme atrocement sale (les blagues pipi caca ça y va mais dès que le mot règles se présentent c’est la panique. Personnellement j’en parle ouvertement et tant pis pour es âmes sensibles)
    Par contre, la masturbation et le massage, ça soulage les douleurs modérées, quand ce sont des douleurs très intenses qui te plient en deux accompagnées de migraines et vomissements ce n’est pas suffisant. (je sais j’ai testé pour vous, et là, la seule chose qui marchent (et encore) ce sont les médicaments, des fois on a pas le choix) Et un autre truc qui « changera votre vie de femme à tout jamais » c’est la coupe menstruelle. Moins cher, moins irritante et plus écolo.

    • Pin-up Bio dit :

      Merci pour ce retour (^-^) comme tu n’es pas la seule à me reparler de la douleur j’en parlerai plus dans la partie 2 du coup, parce qu’avoir recours à des produits chimiques n’est pas une vraie solution pour moi. Super pour la cup’ 😉

  9. Titia dit :

    J’ai toujours adoré être une femme! Avec ou sans règles. Un être « de chair et de sang » comme dirait jeanne Cheral.

  10. Je reviens mettre mon grain de sel. Oui, Sophie a raison au sujet de la coupe menstruelle. Bon, c’est moche comme nom ça aussi, je préfère l’appeler affectueusement ma mooncup, puisque c’est la marque de celle que j’ai acheté en 2005 et que j’utilise depuis. J’ai viré les protège-slips jetables à la même époque et les ai remplacés par des protège-slips lavables cousus par mes blanches mains.
    Et ça change carrément la vie !!!!
    En plus, quand tu sais comment et avec quoi sont fabriqués les tampons, serviettes et autre trucs jetables de grande surface…… beuuuuuuurk ! Courage, fuyons !!!!!

  11. Mélusine dit :

    je plussoie tellement l’usage de la cup !! libération, enfin ! plus de problème d’odeurs, de fuites, d’assèchement, ça coûte moins cher, c’est écolo et ne contient pas de chlore comme dans les tampons… que du bonheur ! (et puis pour se masturber c’est mieux hi hi)
    petite vidéo sympa sur ce sujet :
    http://www.youtube.com/watch?v=YmJPm6zjouw

  12. Noix de Coco dit :

    C’est vrai que dans la société en général cela reste un sujet tabou, et je ne comprends pas comment c’est possible à notre époque! Je suis totalement à l’aise et fière d’être une femme depuis j’ai eu la chance d’être suivie par une thérapeute formidable qui m’a fait accepter le fait d’être une femme, et qui m’a aidé à défaire tous ces schémas inconscients qui font du mal aux femmes depuis des siècles et des siècles. Je note tout de même que lorsque j’en parle autour de moi, les femmes comme les hommes trouvent toujours cela dégeu, et j’avoue que l’on me rit au nez quand je dis que non les règles ce n’est pas dégoutant, et que moi je suis fière de les avoir tous les mois… donc je n’en parle plus, chacun doit faire son chemin dans sa tête, et si cela plait à certains de penser toute leur vie que c’est négatif, c’est surtout à eux que cela fait du mal! En tout cas bravo pour cet article, il est très intéressant et pourra certainement inviter à la réflexion les filles qui ne sont pas encore à l’aise avec leur féminité 😉

    • Pin-up Bio dit :

      Bravo j’espère que peu à peu toutes les femmes se déferont de ces schémas inconscients négatifs comme tu le dis si bien 🙂

  13. Stéphanie dit :

    Je ne crois pas qu’au Québec les règles (ou menstruation) soit un sujet tabou. C’est le genre de chose dont je discute parfois au resto avec une copine. 😉 Rien de honteux, rien de genant. Puis nous ne leur donnons pas de surnom non plus, du moins pas à ma connaissance. Jamais un garçon passait à côté de nous en criant ragnagna. Lol! Ceci dit, super article comme toujours! 😉

    • Pin-up Bio dit :

      Merci pour ce gentil retour 🙂 Le sujet n’est pas tabou entre femmes ici non plus mais en parlez-vous librement avec les hommes ?

      • stéphanie dit :

        Je dirais que ça dépend quels hommes… Je n’irai pas dire à mon collègue de travail «Salut, mes règles sont vraiment abondantes depuis quelque temps». J’aurais l’air un peu bizarre… Mais avec un conjoint, un ami, il n’y a pas vraiment de tabou. Ils nous parlent bien de flatulences et autres cochonneries du genre. hahaha! Ouais, la grande classe les Québécois. 😉

      • Pin-up Bio dit :

        lol 🙂 ah oui quand même il y a en effet une différence… ici en parler à un ami bof à part peut-être un « j’ai mal au ventre »… Merci pour ce témoignage (^-^) !

  14. Jenny Foreau dit :

    Pareil pour moi, aucune honte ou gêne à parler de mon cycle; et rendez vous compte du pouvoir dont nous disposons, nous les femmes et les règles en sont la preuve.
    Avoir le pouvoir de donner la vie, une des choses les plus merveilleuses au monde….avec l’orgasme justement !!!!

  15. Fiona dit :

    Bonsoir 🙂
    Super cet article, je me régale à lire tous ces articles 🙂
    En ce qui concerne le rapport  » règles-douleur-orgasme » je suis pour à 100%, cependant je n’aime pas qu’on me touche quand je suis « indisposée », j’ai même du mal à aller à la douche ces jours la ( oula la crado… ). Cependant, ce sont ces jours la que je me sent le plus féminine…. allez comprendre :s

    • Pin-up Bio dit :

      Merci pour ton retour, moi non plus je n’aime pas qu’on me touche voilà pourquoi je m’en occupe toute seule 😉

  16. Fantagaro dit :

    Je suis franchement d’accord ! Il faut s’apprendre à s’aimer telle que l’on est et cette « menstruation » comme tu le dis est inhérente à la femme. Je suis paîenne et on vénère ces moments de féminité qui font que l’on a le pouvoir absolu qu’est l’enfantement. Ce sont simplement les préceptes de l’Eglise et de l’Homme qui font de nos « Lunes » (j’appelle cette période-là comme ça), un moment de souillure!!! Battez-vous les filles et n’ayez plus honte de ce moment-là.
    Accessoirement, comme le dit Mélusine, vive la cup ! Cela fait 4 mois que je l’ai acheté et utilisé et c’est la révélation !

    • Pin-up Bio dit :

      Ô merci pour ce beau retour… très joli les lunes 😉

    • Sabrina dit :

      Bonjour, je lis votre commentaire qui me rend bien triste. Je suis chrétienne, et j’aime mon corps ! Les préceptes de l’Eglise, comme vous dites, prônent l’Amour, l’amour de soi, l’amour des autres. L’Eglise est la première à encourager les méthodes naturelles de régulation des naissances par exemple, et à ne pas jurer que par la pilule chimique… Et à mettre en valeur la merveille de la nature qu’est la femme, et que sont ses cycles… Bien cordialement.

      • julie dit :

        Tout à fait d’accord avec Sabrina ; l’Eglise d’hier n’est pas l’Eglise d’aujourd’hui ; L’amour de soi ; des autres et le respect sont la base et la source du bonheur !!!

  17. Amandine dit :

    Coucou, j’ai découvert ton blog il y a peu et je le trouve très intéressant! Enfin un blog beauté qui ne parle pas de produits chimiques testés sur les animaux et de se tartiner la tronche! Pour en revenir à sentir sa féminité, j’ai un groupe de copines qui ont toutes arrêté la pilule parce qu’elles en avaient marre de se gaver d’hormones et d’avoir une libido basse. Elles m’ont convaincu et depuis que j’ai arrêté je me sens plus légère, j’ai perdu 4 kilos et surtout je n’ai plus de mal de règles du tout!!! Alors que j’avais des douleurs atroces sous pilule… Comme quoi les vieilles légendes selon lesquelles la pilule enlève la douleur ne sert à rien. Je pense que se reconnecter avec soi-même et enfin avoir « cerveau qui ovule » change pas mal de choses.

    • Pin-up Bio dit :

      Merci beaucoup Amandine et bravo à toi, en effet je suis dans le même cas que toi, de toute façon mon corps rejetait la pilule. Comme tous les produits chimiques toxiques, la pilule est un business malheureusement et qu’il y ait des effets secondaires ou même des morts ils s’en fichent un peu 🙁

  18. freewheeler9 dit :

    Quant à moi, j’aime tellement la féminité et je vous admire tellement que je regrette d’être un homme. Je déteste toutes les valeurs « viriles » et je ne me plais qu’en femme entourée de femmes, « one of the girls ». (Je reste néanmoins hétérosexuel). Certes, je ne connais pas les douleurs « féminines » mais pas l’enfantement non plus…
    Bisous à vous toutes que je considère comme mes soeurs.

    • Pin-up Bio dit :

      Merci pour ce gentil message d’amour envers les femmes 🙂 C’est aussi génial d’être un homme (^-^) !

      • freewheeler9 dit :

        Oui, cela peut être génial d’être un homme mais j’espère que tu tombes sur les bons: en France, 75 000 femmes sont violées chaque année, 200 femmes sont violées par jour, 1 femme est violée toutes les 7 minutes, une femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie. Sans parler des inégalités qui persistent et du sexisme ambiant. Je suis un travesti militant mais pas transsexuel donc « homme » quand c’est nécessaire. Mais je ne vais pas développer les raisons de mon combat ici. Ce serait trop long! m(_ _)m

      • Pin-up Bio dit :

        Une personne agressive c’est une personne qui souffre, on ne combat pas la souffrance… on l’apaise 😉

      • freewheeler9 dit :

        Oui, j’aurais dû employer « engagement » au lieu de « combat » qui comporte des connotations négatives.
        Effectivement je souffre en tant qu’homme et cela m’apaise d’être en femme. 🙂

  19. violette dit :

    bonjour je decouvre ce site avec merveille bravo pour votre travail ben c’est bien chouette :).
    article bien interressant moi je me suis penche sur ce bouquin apres une recontre entre femme sur les cycle des lune.c est mon livre de chevet et c’est un merveilleux moyen d’aller a la rencontre de sois.et oui apres avoir ete eduqué dans le non dit des fameuses ragnagna.depuis moi je les appels mes lune .voici le lien du bouquin. http://www.amazon.fr/Lune-rouge-forces-cycle-f%C3%A9minin/dp/8862295006/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1391695366&sr=8-1&keywords=la+lune+rouge. belle journee et au plaisir de vous lire.:).

    • Pin-up Bio dit :

      Bienvenue (^-^) et merci beaucoup pour le livre, c’est sûr faut que je le regarde 😉 A bientôt !

  20. Miffy dit :

    j’adore j’adore je t’adore!!! ou comment tomber sur LE blog qui en vaut la peine! entièrement d’accord avec toi… marre d’avoir honte et pourquoi? je me suis posée la question de nombreuses fois, je me suis documentée aussi beaucoup… menstruation… comme menstruel.. le mois… la lune… avant, on appelait ça « avoir ses lunes » vachement plus joli hein? car oui, 28 jours comme le cycle de la lune.. avant, apparemment, les femmes avaient leurs lunes à peu près toutes en même temps, suivaient le cycle de la lune… bon maintenant, c’est plus ça, n’empêche que des femmes qui vivent ensemble, sans contraception qui dérèglent ont encore leurs règles ensemble… génial ton petit truc pour les douleurs, j’essaierai! moi je les attend presque comme une bénédiction (sauf quand j’avais envie d’être enceinte ^^)… du genre « j’ai de la chance d’être une femme »… et la douleur, je l’apprécie presque (oui un peu débile je sais) et du coup, je m’apaise, je me concentre sur cette douleur et elle se calme… jamais de médocs, mais un bain un massage ou de la relaxation… je travaille avec des adolescentes, et je leur parle souvent de cet état d’esprit bienveillant que j’ai pour les « lunes »… je travaille avec elle sur leurs corps, qu’elles l’aiment, l’acceptent et que surtout elles n’en aient pas honte… J’ai même réussi à convaincre la comptable d’acheter des moon-cup!!! (je suis en internat en protection de l’enfance… donc les sujets sur le corps, y en a si tu vois ce que je veux dire…) J’ai une fille, qui est toute petite, 3 ans et demi, mais je sais que je fais très attention au rapport au corps avec elle, de la chance qu’elle a d’être née petite fille ( et la chance qu’aurai mon petit garçon si j’en avais un bien-sur…) enfin voilà… d’ailleurs pour l’anecdote, j’ai trouvé le mot « Mounette » pour appeler le sexe des petites filles… en rapport avec la lune… parce que c’est important pour moi aussi comment on le nomme … bon j’aurai peut être du appeler un chat un chat , genre vulve ou sexe… ce que voulait le papa… mais je trouvais ça un peu rude… c’est surement un peu bête…
    alors merci pour ce poste, ce blog et pour tout ce que tu peux partager avec nous… un vrai rayon de soleil et d’espoir pour s’accepter…
    je ne dirais pas « vive les règles » mais merde.. si on est tous-tes sur terre… c’est bien grâce à elle et tout ce cycle féminin 😉

    des bisous

    Miffy

    • Pin-up Bio dit :

      Waou merci pour ce magnifique témoignage et bravo de rayonner de ta bienveillance auprès de plus jeunes femmes c’est de cela dont les humains ont besoin, dont nous avons tous besoin (^-^) !! Sexe n’est pas un gros mot, c’est une partie du corps comme un bras ou une jambe 😉 Vive les règles, vive le cycle de la vie !!!! Des bisous 😉

  21. La Marmotte dit :

    Bonjour Pin-up Bio! Cet article a transformé mon vécu des menstrues.
    Malgré mon utilisation de la cup depuis quelques mois et le fait que je sois à l’aise avec cette période, je détestais la fatigue que cela engendre chez moi (je dors 28h/24 pendant une semaine) et je n’arrêtais pas de me dire MAIS POURQUOI autant d’énergie perdue?? Elle est bien gentille avec sa connexion au corps mais quand je dors je suis complètement déconnectée!!
    Et puis un jour, en allant à la jardinerie, j’ai vu des engrais à base de sang séché: BON SANG! il est là le cycle dont elle parle!!! Grâce à ma coupette magique, j’ai établi un vrai cycle: quand je vide et rince ma cup, je récupère le sang et l’eau et j’arrose mes plantes avec!
    Et bien devine: depuis que je fais ça je suis beaucoup moins fatiguée! Mon énergie n’est plus perdue: elle me sert à avoir de belles plantes (en plus de moi).
    Donc MERCI à toi de m’avoir mise sur le chemin de plus de positif grâce à ton article.

    • Pin-up Bio dit :

      Ô mais quelle merveilleuse idée, quel beau cycle de vie qui est perpétué j’adoooore !! Déjà plus écolo tu meurs mais aussi cette symbolique où le sang n’est pas vu comme un « déchet sale » mais qui donne vie ça donne une énergie tout à fait différente… cela ne m’étonne pas que ton énergie en est été transformée, j’ai trop envie d’essayer ! Merci à toi (^-^) !!

  22. kljeflk dit :

    Il y a beaucoup d’erreurs dans vos commentaires. Si les règles purifient la femme, cela signifierait qu’elle est sale et impure par nature… L’homme n’a pas ce moyen de se « purifier » et il n’est pas plus impure que la femme… Donc c’est n’importe quoi, la femme n’a pas besoin de cela pour se « nettoyer » ou je ne sais quoi. Tout cela est psychologique. Personnellement je me sens plus pure et propre en dehors des règles XD.
    Sinon, désolée de le dire, mais les médicaments sont parfois nécessaires pour les règles… Certaines femmes souffrent beaucoup. Certaines filles sont obligées de prendre la pilule à 15 ans car leurs règles les font souffrir le martyre ! De plus, la dernière fois, quand j’ai eu mes règles la veille de mes partiels, que cela m’a empêché de bien dormir, et qu’en plus les règles étaient très douloureuses dû à la période de stress que je vivais, j’avoue que j’ai détesté être une femme. Je me suis dit que les mecs qui passaient l’épreuve en même temps que moi ce matin là étaient avantagés par la nature (j’aurais du demander un point bonus franchement car j’étais très mal). :'(
    Depuis ce jour, je me suis dit : plus jamais ça ! Je prends la pilule et je n’ai plus jamais mes règles ! C’est une telle libération ! Si vos règles vous pèsent et qu’après avoir essayé, vous n’arrivez toujours pas à les accepter, alors n’hésitez pas à prendre la pilule en continu par exemple pour ne plus être embêtée dans votre vie de femme active 🙂

    • Pin-up Bio dit :

      Purification n’est sans doute pas le terme approprié mais les règles permettent physiologiquement d’évacuer des toxines, je pense qu’elles faisaient référence à ça 😉 Pour ce qui est de la médecine allopathique très en vogue par chez nous, elle est en effet bien utile lorsqu’il n’y a eu au préalable aucune prévention ni apprentissage de son corps et de la douleur… on oubliera pas au passage ses effets secondaires nocifs et parfois fatals. Outre le caractère dangereux avéré des pilules (http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/03/26/20117-pilule-responsable-20-deces-par-an-france) comment s’épanouir en luttant contre son propre corps… donc soi-même ? Malheureusement on nie le corps des femmes (comme des hommes) et on doit poursuivre le métro boulot dodo comme des robots sans prendre le temps de vivre ce moment 😉

    • Leairis dit :

      Bonjour,
      Je travail dans un labo d´anapath ( autrement dit un labo spécialisé dans les cancers) et des femmes qui ont pris des pilules comme celles ci j’en côtoient tous les jours…
      Je ne peux que te mettre en garde contre ce genre de pratiques. Les hormones de synthèses prisent en continu ( et même en discontinu d’ailleurs ) n’ont apportées à ma génération ( et bientôt à la tienne si tu n’y prends pas gare) qu’une augmentation exponentielle du taux de c

      • Leairis dit :

        Du taux de cancer hormono-dépendant…..
        Il y a beaucoup d’autres alternatives moins agressives pour ton corps pour gérer la douleur et les règles. La cup en fait partie, les huiles essentielles aussi.
        J’espère que tu réfléchira aux conséquences que toutes ces molécules non naturelles peuvent avoir sur ton corps sur le long terme……
        Cordialement

  23. Sabrina dit :

    Bonjour, je viens de lire cet article, j’ai justement mes règles, pour la première fois après la naissance de ma deuxième fille, et comme après la naissance de ma première fille, j’espérais que j’aurais moins mal… Que nenni ! J’ai bien hâte de lire ton 2ème article…
    Chez moi, l’orgasme ne change rien, les douleurs sont toujours là et intenses. J’ai un profond respect pour ma nature féminine, encore plus de ce côté-là. Ca n’a jamais été une honte dans ma famille, je n’ai jamais souffert de remarques mal-venues. Je n’ai presque jamais pris la pilule, nous utilisons les méthodes naturelles de régulations des naissances avec mon mari, et j’ai adopté une coupe depuis plusieurs années déjà. J’ai découvert l’haptonomie avec ma fille ainée, et j’ai accouché sans péridurale pour elle. Pour ce qui est du lâcher-prise et de l’accueil, et de son effet sur la douleur, j’ai expérimenté à cette occasion-là.
    Et bien je dois dire que pour mes cycles, cela ne change strictement rien ! Alors quand même, oui, par moment, les médicaments c’est quand même bien utile.
    Cordialement

    • Pin-up Bio dit :

      Merci beaucoup pour ce précieux témoignage c’est très intéressant 🙂 Les menstruations contrairement à l’accouchement ne font pas l’objet de recherches sur la façon de les accueillir, mais je suis sûre qu’on peut faire quelque chose comme tu l’as fait pour ton accouchement. Comme ce n’est pas la même chose cela demande certainement une gestion différente… je poursuis mes recherches 😉

  24. Caroline dit :

    Bonsoir,
    Merci d’aborder ce sujet… déjà moi, meme quand j’ai mal au ventre, je mets ma main sur mon ventre… Je sais que ma gynéco, elle me donne des médicaments mais je ne les prends pas car je sais pertinemment qu’on peut se soigner énergétiquement… Récemment je fais la méditation de l’utérus de Miranda Gray, ça va beaucoup mieux… les douleurs partent petit à petit…

  25. C’est vraiment chouette de lire cet article maintenant car depuis une semaine, j’ai décidé d’apprendre à m’aimer moi-même.
    En plus, une amie m’a parlé de la bénédiction de l’utérus et de la lecture de Femmes qui courent avec les loups qui l’ont permis d’accepter sa féminité et de libérer d’anciennes blessures.
    Quand j’avais mal durant mes règles, je me disais que c’est parce que je n’ai pas assez suivi mon coeur durant le mois précédent: que j’étais trop occupée à stresser, à devoir faire ci , faire ça, du coup, tout ces mauvaises bidouilles se révèlent durant mon cycle conduisant à des douleurs.
    Maintenant que je m’écoute de mieux en mieux, eh bien, je n’ai presque plus mal pendant les cycles.
    Y’a 5 ans, j’étais tellement sous pression que j’avais des nausées, des maux de ventre atroces, des vomissements durant mes cycles. oO
    Donc la solution pour résoudre les douleurs du cycle, c’est la masturbation? xD Je pense pas que j’aurais la tête à faire ça pendant une douleur. ^^’

  26. Jemaime dit :

    Quand j’ai très mal pendant mes règles j’essaye de pousser le sang, comme si j’accouchai. Ça soulage un peu. J’aide mon corps à le faire sortir.
    J’ai commencé à prendre la pilule pour me débarrasser de ces moments d' »indisponibilité » car je restai au lit/wc en ne mangeant pas, mais en me vidant par tous les orifices (diarrhées et vomissements pendant mes lunes, excusez le peu de poésie). Et puis j’ai arrêté il y a 3 ans, puisque les douleurs avaient commencé à repointer le bouts de leurs nez, donc la pilule était devenue inutile (méthode contraceptive naturelle + préservative quand je ne suis pas certaine de mon cycle qui varie de 30 à 60 jours…). Je suis issue d’une famille où on ne parlait pas de ces choses « sales », et je pense que ça a contribué à ces maux. Maintenant que je les ai accepté comme étant naturelles, normales (la cup a bien aidé), j’ai moins mal. C’est comme si mes règles avaient acquis leur légitimité, qu’elles étaient belle et bien une partie de moi-même.

  27. dinou dit :

    Merci pour cet article! C’est drôle, j’ai lu il y a un mois environ qu’on pouvait se masturber pour moins souffrir pendant l’accouchement, et j’en avais déduit que ça marcherait sûrement pour le cycle. C’est chouette de le lire ailleurs et d’en avoir la confirmation!
    Pour ma part, ne pas manger de viande est efficace aussi contre ces douleurs.
    Et en ce qui concerne le terme, on peut utiliser le très joli « lunes ». » J’ai mes lunes ».

  28. […] Up Bio elle est fière est contente d’être une femme et vous explique comment le fait d’être à l’aise avec sa féminité peut éviter […]

  29. Green G dit :

    Très chère Pin-up, 

    cela fait maintenant 1 petit mois que j’ai découvert ton blog et, au risque de répéter ce que nombre de mes congénères font chaque jour, je tenais a te remercier mille fois pour tout ce que tu m’as apporté en si peu de temps. J’étais déjà pas mal orientée vers un mode de vie sain dans mon quotidien mais tes nombreux articles n’ont fait qu’accentuer mon intérêt pour cette belle « philosophie » de vie. Ton naturel et ta bienveillance apportent chaque semaine un rayon de soleil dans mon quotidien (et pourtant dans le Sud, on en a encore pas mal en cette saison ).
    Donc voilà, merci merci et encore merci Pin-up Bio ! Surtout ne t’arrête jamais ! 

    Cela dit, tant que j’y suis, j’aurais un thème à te « soumettre »…ou tout simplement une question à te poser sur quelque chose que (pardon par avance si je me trompe) tu n’as pas abordé dans ton blog…il faut dire que ce n’est peut être pas totalement dans le thème mais personnellement, je suis curieuse d’avoir ton point de vue là-dessus : la contraception ! 
    En fait c’est par rapport à une expérience personnelle… je prends comme beaucoup de femmes une pilule (mini dosée) depuis quelques mois et j’avoue que l’idée de me « gaver » d’hormones chaque jour ne m’enchante guère (sans compter la douce anesthésie quelle assène à ma libido et qui fait d’ailleurs pas mal débat sur le net à ce que je vois). Je me renseigne donc un peu sur les méthodes alternatives possibles (stérilet cuivre et Cie…) mais je me suis dit que te poser la question, sur ce dont tu peux avoir entendu parler, ou ce que tu utilises de ton côté, serait loin d’être une mauvaise chose .

    Au plaisir de te lire …

    Merci encore !!

La discussion est terminée, à bientôt !