Comment passer de la bienveillance à la puissance ?

Bonjour les Beautés, voilà plusieurs années maintenant qu'on parle ensemble d'amour de soi et de bienveillance, pas seulement pour s'envoyer des mots doux et des fleurs -même si c'est agréable- mais parce que vouloir travailler son aspect physique sans prendre en compte l'estime que l'on a pour soi, c'est juste totalement improductif. C'est par exemple des situations du style : régime les uns à la suite des autres qui ne marchent pas, boutons sur le visage malgré une super hygiène de vie #somatisation, ne plus pouvoir sortir sans maquillage ou à l'inverse presque un désintérêt ou laisser aller avec la garde-robe, noire, grise et blanche qui va souvent avec. Il n'y a pas d'un côté le corps et de l'autre l'esprit, c'est une symbiose indissociable, un peu comme si je vous demandais de me donner juste l'envers d'une pièce de monnaie... impossible... sans son endroit :-p

Voilà donc plusieurs années que je travaille à être bienveillante envers moi-même et à force d'appliquer du mieux possible dans ma vie ces principes... eh bien est arrivé ce qui devait arriver ! C'est merveilleux... c'est puissant... et il faut absolument que je vous en parle ! ! !

★ Le temps de la réparation avec la Bienveillance

Le devoir de beauté qu'ont les femmes dans nos sociétés, nous traumatise littéralement. On en arrive à des situations totalement absurdes. Alors que prendre soin de son corps et le décorer possède à la base une dimension presque sacrée et artistique, cela devient un acte de torture physique, psychologique et mène à une standardisation quasi militaire de la beauté, fluctuante au gré des modes. Pour les actes de torture cela commence très banalement par ce fameux jean qui nous cisaille outrageusement la taille, faisant carrément un garrot à nos petits intestins chéris, siège de notre bonne santé. C'est aussi porter pendant de longues heures ces talons à bout pointus qui nous mettent les pieds en sang et le dos en vrac. C'est parfois même pour certaines passer sur le billard pour mieux coller à une norme #chirurgieesthetique. Je ne parle pas ici de la chirurgie ou médecine esthétique en cas d'accident ou de malformation. On ne célèbre pas le corps, on lui impose un carcan... et franchement pas la peine de nous moquer des nos arrières grands-mères avec leurs dangereux corsets, parce que l'épilation intégrale du pubis on peut pas dire que ce soit un progrès :-p

Bref, en m'envoyant de la bienveillance, j'ai peu à peu compris ma beauté, compris que je ne devais pas coller à la mode mais m'informer sur ce qui me met en valeur, et j'y arrive de plus en plus. Oui c'est le chemin de toute une vie de prendre soin de soi, car au fur et à mesure on change ou notre corps change et on doit se réinventer. Seulement maintenant je ne prends plus ça comme une corvée ou quelque chose dont je dois me débarrasser. Au contraire c'est un temps pour moi pour célébrer la beauté de l'être que je suis et ça change tout. J'ai à présent trouvé cette dimension sacrée et artistique de prendre soin de moi. Je me maquille seulement de temps en temps et non pas pour me faire belle mais pour me donner un autre style. Je prends soin de mon corps sans le mutiler avec l'épilation. Je sais maintenant que c'est le vêtement qui doit m'aller et non l'inverse... bref toutes ces petites choses qui font une HUUUUGE différence au niveau de la confiance en soi #jeanclaudevandammesortdemoncorps :-p

★ Les conséquences bizarres... qui font tellement de bien

La bienveillance n'a en effet pas que des conséquences sur la beauté et la façon de prendre soin de son corps. Je remarque à présent dans ma vie à quel point j'ai plus confiance en moi et cela ressurgit de manière fulgurante dans tous les domaines de ma vie. Bon évidemment la santé - 5 ans sans la moindre petite maladie CQFD- puisqu'être bienveillante envers son corps commence par lui apporter une nourriture saine et non toxique mais bon je vous en ai déjà beaucoup parlé. Les autres conséquences bizarres, parce qu'en fait inattendues, c'est non pas de rayonner envers les autres avec cette volonté d'être encore plus gentille ou plus dévouée, mais en se respectant et en apprenant à dire non. Oui être bienveillante envers soi, c'est aussi respecter ses propres limites. Dans la famille "cessons d'être gentille, soyons vraies !", il y a aussi le refus de côtoyer certaines personnes. Avant j'acceptais tout et tout le monde, bref je ne me respectais pas puisque je ne demandais pas à mon cœur ce qu'il voulait, or on ne peut pas s'entendre avec tout le monde. Soyons claires, il n'y a pas de bonnes ou de méchantes personnes, mais juste des personnes avec lesquelles on se sent bien et avec lesquelles c'est fluide, et d'autres qui nous crispent ou nous énervent intérieurement... Si vous ne ressentez pas de la joie et cette fluidité au contact d'une personne c'est peut-être que vous la voyez trop souvent ou bien qu'elle ne vous correspond pas.

Ba voyons c'est facile à dire de virer des personnes de sa vie comme ça ! Allez hop je vais virer mon boss et ma belle-mère ! !

Vous l'avez peut-être remarqué, en développement personnel c'est toujours simple à comprendre... mais pas facile à appliquer ;-) Du coup rien ne se fait du jour au lendemain, le temps qu'on comprenne les choses, qu'on arrive à les reconnaître et ensuite comprendre comment agir. Moi-même je suis encore en phase de reconnaissance. Il y a peu de temps j'ai mis fin à une relation de travail. J'avais voulu pendant des mois temporiser, alors qu'au fond de moi je sentais bien cette crispation et ce manque de joie. Je me suis donc posée les bonnes questions : "Qu'est-ce que tu as envie de faire ?", "As-tu envie de voir cette personne ?" j'ai compris que la réponse était non. Je n'en veux pas à cette personne mais je ne veux pas non plus la côtoyer. Ça, ça a été une véritable révélation pour moi, de me dire : il n'y a pas d'un côté ceux qui ont tord et de l'autre ceux qui ont raison. J'accepte sa souffrance et du coup ses reproches qui sont légitimes. Un reproche vient d'une émotion, il ne faut pas nier une émotion. En même temps ce n'est pas parce que je comprends et que j'accepte la réalité de l'autre qu'il faut que je nie ma propre émotion. On pourrait résumer par "elle a raison", "j'ai raison" et ensemble on s'abîme donc mieux vaut s'éloigner. La bienveillance me fait ainsi m'éloigner de certaines personnes pour mon propre bien et celui de la personne en question.

S'obliger à rester en contact régulier avec des personnes que l'on trouve par exemple négatives, nous abîme et inconsciemment on renvoie à cette personne une mauvaise image d'elle-même. Pourtant que faire quand on est bel et bien obligé de les côtoyer ? Il n'y a aucune obligation à part celles que l'on s'impose, que ce soit par habitude ou par peur comme par exemple la peur de ne pas pouvoir subvenir à ses besoins si on ne s'oblige pas à travailler avec sa patronne. N'existe-t-il pas un autre emploi pour avoir un salaire ? Comment font les millions d'autres personnes pour subvenir à leurs besoins sans pour autant travailler avec cette personne ? ;-) Qui a dit qu'on devait voir sa belle-mère tous les dimanches ou tous les mois ? Celle-ci serait d'ailleurs certainement très heureuse de pouvoir voir son fils en tête à tête... et tout le monde serait content. Bref ne vous imposez pas des trucs que vous ne sentez pas, écoutez vos envies ! !

★ La découverte de sa propre puissance

Au final en écoutant mes envies, je remarque peu à peu que je "tremble" moins. Je sais de plus en plus où je vais et pourquoi j'y vais, je ne perds plus autant d'énergie à angoisser et à douter. Peu à peu la bienveillance est venue colmater de sa douce chaleur toutes mes cicatrices. La confiance s'installe ou plutôt s'exprime enfin en moi. J'ai maintenant confiance en moi, ce que je dis, ce que je fais et ma beauté. Les doutes me sont bénéfiques pour avancer avec prudence mais ils ne me font -presque- plus mal. Enfin... ce n'est pas seulement de la confiance, mais un début de bouillonnement de puissance en moi. Je ne subis plus la vie, je ne subis plus les gens, je ne subis plus la maladie, je ne subis plus mon corps. J'ai repris le dessus, j'agis et je décide de ce que je veux et de ce que je ne veux pas ! Désormais je suis davantage disciplinée dans ma vie car je m'aime et je vois mon potentiel. Maintenant que je suis comme "réparée" je peux être la version puissante de moi-même et me réaliser dans ma mission de vie !

Je n'ai à présent qu'une envie, c'est qu'encore plus de femmes se réveillent à leur tour... car si ce monde s'auto-détruit à petit feu c'est parce qu'il est déséquilibré par trop d'énergie masculine. Il est temps que l'énergie féminine, que nous avons tous et toutes plus ou moins en nous, reprenne sa place, et pour cela il est grand temps que les femmes (qui possèdent beaucoup de cette énergie) osent écouter leur cœur et ne se laissent plus dicter leurs comportements, leurs opinions ni marcher dessus.

Par exemple dans "Hommes", qui soit disant veut dire "humains", ce n'est pas juste parce qu'on met un h majuscule à homme que j'y trouve la femme dedans, même si le dictionnaire le dit. La femme est niée. Encore un sujet d'ailleurs sur lequel la langue française est en retard #jaihonte. Je travaille actuellement avec une traductrice anglaise sur un nouveau projet, et elle m'a expliqué que cela fait bien longtemps qu'ils ne disent plus mankind (on retrouve man (homme) dedans) mais humanity, pour des raisons de sexisme ! Comment ne pas ressentir l'importance cruciale des mots ? À ce rythme là, autant se dire je t'aime qu'une seule fois dans sa vie puisque de toute façon les mots ne sont pas importants, et puis moi je vais commencer à traiter mes lectrices de grosses vaches tant qu'on y est... y'a plus grave que ça non... ce sont que des mots :-p

Dans la série "violence ordinaire" il y a aussi le diktat de l'épilation. Non ce n'est pas un choix de ne pas avoir de poils sur ses jambes, c'est une obligation, car si tu as vraiment le choix, alors tu pourrais te promener jambes naturelles en jupe courte dans la rue hein ? ! Donc tu vois que ce n'est pas un choix... comme une homme qui peut se permettre de se balader ou non avec sa barbe ! Non mais je trouve ça moche et ça personne ne me le dicte !
Heu si en fait complètement même, parce que dans ta culture c'est considéré comme moche et que tu n'as jamais vu dans les magazines de beauté des femmes au naturel ou même dans la rue, ou alors c'était l'exception qui confirme la règle ! Tout comme tu trouverais magnifique d'avoir un cou allongé si tu étais née dans le groupe des femmes girafes en Birmanie.

Je suis triste de voir le manque de soutien des femmes entre elles et la perpétuation du sexisme dans la bouche même des femmes. Comme on m'avait dit un jour, et en effet : "l'ennemi le plus dangereux de la femme, c'est la femme". J'avais aussi entendu : "on a toujours tort d'avoir raison trop tôt" ! Très bonne nouvelle, cela veut aussi dire que le meilleur ami de la femme... c'est la femme et que donc, il ne tient qu'à nous de retrouver de l'harmonie entre les humains, entre les êtres vivants etc. Quand femme veut, Dieu le veut ! We can do it !

shadow-ornament


Prête à passer en mode puissance pour te réaliser et changer ce monde ?
Prendre soin de soi avec bienveillance envers son corps et la planète c'est possible ! #greengirlpower
💋🍉Pin-up Bio


18 Comments »

  1. AMEL dit :

    Merci pour cet article. Je crois que tu disais dans une radio un jour « quand on se respecte, alors on ne nous parle plus avec irrespect, parce qu’on a l’amour de soi et la bienveillance. » On ne permet plus aux autres de mal nous parler. Ces mots m’ont marquée et je m’en souviendrais pour le travail, moi à qui on ose parler comme une moins que rien. J’ai beau changer de boulot et je retrouve toujours les mêmes profils de bourreaux qui me hurlent dessus pour rien. Tu as la clé pour mettre fin à tout ça 😉 merci encore…<3

    • Pin-up Bio dit :

      Bonsoir ma belle 🙂 C’est presque ça, quand on se respecte, on ne se laisse plus parler de façon irrespectueuse. Soit on empêche la personne de le faire, soit on s’éloigne mais en tout cas on ne se laisse pas mal parler. Du coup au bout d’un moment le ménage autour de soi est fait. Il y a tellement de belles personnes dans le monde, quel dommage de se coltiner ce genre de personne. Bon courage ma belle 😉

  2. Khadija dit :

    Coucou Pin-up Bio,
    Merci, merci, merci pour un article des plus inspirants, à chaque fois que je te lis, j’en sors extra rafraîchie, comme si je sortais d’un spa pour mon mental. Je finis de lire tes articles en étant pleine d’énergie, de motivation, prête à agir d’autant plus dans ma vie. Tu as vraiment un don unique Pin-up Bio, merci encore.
    Pour ces relations toxiques dans nos vies dont on devrait se défaire, j’en ai pris conscience en 2012,et j’ai commencé à agir à ce moment-là, mais c’est sûr que rien ne s’est fait du jour au lendemain. Je suis dans ce processus encore à ce jour. J’ai pris conscience seulement cette année que l’aspect psychologique a un effet encore puissant sur ma santé que l’aspect physique que je ne le pensais après des soucis de santé qui ont afflaiblient mon corps.
    Aussi, ton dernier paragraphe m’a fait directement pensé à ce que Madeleine Albright dit souvent depuis plusieurs années « there’s a special place in hell for women who don’t help each other ». Malheureusement nous vivons dans une société assez sexiste,mais je ne perds pas espoir et je pense qu’il en va de notre responsabilité à chacun et chacune de changer cela en commencer par changer nos actions individuelles. J’ai l’impression qu’en France on est un peu plus en retard à ce sujet, en commençant par la langue français tu as raison.
    Ps: j’ai adoré #jeanclaudevandammesortdemoncorps, mdr.
    Merci beaucoup Pin-up Bio pour cet article positif que j’ai adoré.

    • Pin-up Bio dit :

      Bravo ma belle tu as tout compris ! Merci pour ton super retour, si j’ai un coup de mou je saurai quoi lire 😉 C’est clair qu’en France on est en retard, entretenu par un procédé un peu pervers il faut le dire… de nous faire croire qu’on est bien informé, mais heureusement internet est là. C’est le début de la fin des mensonges, faut juste s’organiser 😉

      • Khadija dit :

        Oui c’est sûr heureusement qu’internet est là.
        Merci encore Pin up bio. J’ai hâte de lire tes prochains articles.

  3. Christine dit :

    Chère Pin-Up
    Voici un des plus beaux articles de ton blog.
    Le monde a besoin d’êtres humains bienveillants et non-violents et ça c’est un travail personnel de tous les jours.
    Merci chère Pin-Up, continue à nous inspirer

  4. Biocompagnie dit :

    Bonsoir Pin-up Bio, merci pour cet élan, ce souffle donné, toute cette énergie consacré à aller vers l’essentiel de ce que nous sommes,au plaisir.

  5. Poupie dit :

    Chère Pin Up Bio,
    J’ai découvert ton blog vers mes 17 ans et j’ai commencé à pratiquer du cabaret burlesque à 18 ans. Je pense que je n’aurais pas pu rêver mieux pour démarrer ma vie de femme !
    Même si aujourd’hui, à 20 ans et un mois, la bienveillance que je m’octroie à parfois besoin d’être réhydratée (on ne sort pas de 17 ans de conditionnement du jour au lendemain), les racines sont bien ancrées au sol et ne demandent qu’à croître !
    Je rédige un commentaire sur ton blog pour la première fois car cet article m’a particulièrement touchée et me motive plus que jamais. Merci infiniment pour toute cette détermination que tu m’apportes !
    Et concernant les poils, je passe tellement de temps à me mettre des bigoudis pour me faire des chignons rétros que j’en oublie de m’épiler ! XD
    Sur ce, LONGUE VIE A TON BLOG !
    Bisous, bisous. Porte toi bien.
    Poupie

  6. Fatiha dit :

    Bonjour pin up bio, bonjour les beautés.

    J’en ai rencontrer des personnes comme ça et j’en rencontre encore. Avant j’avais du mal à m’éloigner des individus de ce genre, par crainte de ne plus être aimé sans doute…. aujourd’hui je n’ai plus ce souci, dès que je sens que ça coince je mets un Ola….par contre je me suis aperçue qu’ ils ou elles n’hésiter pas à me rejeter les torts,mais c’est peine perdue parce que ( grâce à toi ) j’ai compris à quel point je suis une personne sensa, et nous le sommes toutes! 😉

    • Pin-up Bio dit :

      Bravo ma belle ! En dev perso il y a cette notion de miroir qui est intéressante, comme quoi on reproche aux autres ce que l’on à tendance à faire et c’est en effet intéressant d’analyser pour voir si les situations se répètent. Cependant cela ne correspond pas à tous les cas rencontrés et pour ne pas tomber dans la flagellation comme notre culture chrétienne a trop tendance à le faire, il y a aussi des associations de personnes qui ne collent pas c’est tout #ecoutersoninstinct 😉

  7. céline dit :

    Comme d’habitude , tes mots sonnent juste et me vont droit au cœur.Comme le dit une personne plus haut ,tes articles font un bien fou à mon mental.Ils me redonnent espoir , je me dis que les personnes aux belles valeurs existent vraiment.Merci.

  8. Less is More dit :

    Bonjour, comme dit Christine, c’est un très bel article qui fait énormément de BIEN ! Je pense que je vais le garder sous la main pour le relire régulièrement et le partager car il y a en nous tellement de choses admises comme normales alors qu’elles sont teintées de sexisme, de surconsommation et de malveillance…Nous pouvons être des combattantes de l’ombre, rien qu’en reprenant certains mots ou certaines réflexions de nos semblables (ou les nôtres 😉 ) Je vais effectivement abandonner l’idée d’utiliser le mot « Hommes » pour dire « humanité » dans mes articles, c’est affectivement important. Merci pour cette réflexion sur les relations qui n’apportent pas de positif et sur l’importance de dire Non. Ceci fait écho directement à ma personne du moment et m’aide beaucoup. Merci pour le temps que tu as passé à nous concocter ce bel article à ton image, avec bonne humeur et expériences personnelles…Bravo 🙂

    • Pin-up Bio dit :

      Merci à toi pour toutes tes actions bienveillantes envers la planète et bravo de te soucier des mots… c’est la base des pensées et donc de la culture 😉

  9. Marjorie dit :

    Merci pour ce bel article inspirant qui me va droit au coeur.
    C’est exactement ce que j’avais besoin d’entendre en ce moment!
    Petit à petit, on réaprend à s’écouter et à prendre confiance.
    Ce n’est pas tous les jours faciles, mais c’est une belle aventure et le résultat en vaut largement la chandelle 🙂
    Encore Merci d’être à l’écoute de tes intuitions et de nous les partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *