Comment gérer son budget de beauté bio ?

pin-up-bio-no-toxic-pull
Bonjour les Beautés, comme vous me le demandez souvent, je refais aujourd’hui un point niveau budget. Après avoir lu l’article Comment gérer son budget de mode éthique, vous ne pouvez plus dire que la mode éthique est plus chère ! ! Eh bien maintenant, après avoir lu (enfin entendu) ce podcast, vous ne pourrez plus dire que le bio c’est plus cher ;-) (pull ci-dessus Ekyog)

Ouais… j’attends de voir parce que quand je vois des tomates bio à 3,60 euros le kilo contre 2,99 dans un supermarché…

OUI, votre petit achat de beauté bio, c’est votre petit effet papillon qui peut avoir un effet tsunamesque sur notre monde car l’agriculture conventionnelle pollue gravement l’environnement, tue des agriculteurs et des consommateurs, dégrade les paysages et fait disparaître la vie sauvage.

Agriculture ? Attends j’ai pas compris on parle de quoi, d’alimentation ou de beauté ?

 

★ Dans ce podcast : budget beauté bio, vous apprendrez…

 

➤ Comment trouver des produits de beauté bio qui agissent en profondeur
➤ Comment trouver du bio pas cher
➤ En quoi la théorie du 20/80 va vous décomplexer dans votre alimentation
➤ Comment manger sain

 

Si vous n’arrivez pas à écouter avec le player cliquez sur le lien suivant :
La minute Pin-up Bio, Comment gérer son budget beauté bio ?

radio-medecine-douce-logo-pinup-bio

 

Radio Médecine douce est disponible sur Google Play pour les Androïd

Radio Médecine douce est aussi disponible sur iTunes pour iPhone et iPad

 

 

manger-bio

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je pense qu’il serait temps de changer notre vocabulaire.
Ce n’est pas nous qui mangeons de façon spéciale, en mangeant bio, nous mangeons en fait normalement et à l’inverse, ceux qui mangent soit-disant « normal » mangent toxique ! (pull ci-dessous Ekyog)

 

Carole-pinup-bio-green-sweat-ekyog

shadow-ornament

Retranscription du podcast

 

Nathalie Radio médecine douce : Bonjour très chers auditeurs et bienvenue pour la deuxième émission consacrée au budget autour de la beauté bio. On a le plaisir de retrouver notre chère Pin-up.
Pin-up Bio  : Bio :-) Bonjour Nathalie et bonjour à tous.
Nathalie Radio médecine douce : Ça coule de source que t’es bio :-))
Pin-up Bio : Dis-le, dis-le :-))
Nathalie Radio médecine douce : On le répète quand même, notre Pin-up Bio nationale.

Alors aujourd’hui, on propose la deuxième partie de notre première émission donc on invite tous les auditeurs qui n’ont peut-être pas eu l’occasion d’écouter ce podcast de le réécouter, où on parlait du budget autour d’une nouvelle mode, d’une nouvelle manière de s’habiller plus éthique.
Pin-up Bio : Comment gérer son budget mode éthique.
Nathalie Radio médecine douce : Alors aujourd’hui, tu vas nous parler de la sphère de l’alimentation et de la beauté, enfin finalement pour toi dans la beauté il y a aussi l’alimentation. Explique-nous en quoi.
Pin-up Bio : C’est la même chose ! Donc aujourd’hui, comment gérer son budget beauté bio ?

Si on veut être belle en bio et qu’on ne s’occupe pas de son alimentation, et bien ça ne sert à rien. La beauté de la peau, la beauté des ongles et des cheveux, c’est avant tout l’alimentation. N’essayez pas de croire que vous allez réussir à biaiser grâce des produits miraculeux. C’est totalement faux ! Et moi, c’est ce que je dis en premier à mes lectrices : “Qu’est-ce que vous mangez ?” Faites attention à ce que vous mangez. Tout ce que vous mangez, c’est ce qui va vous créer, et donc c’est ce qui va créer vos cellules de peau, vos cellules d’ongles, vos cellules de cheveux, jour après jour. On est ce que l’on mange.
Tu connais cette phrase ?
Nathalie Radio médecine douce : Complètement, cet adage.
Pin-up Bio : Le bio, c’est très important et c’est un de mes gros écueils. Alors souvent, on me dit : “oui t’es bien gentille mais avec le bio on ne sait pas toujours si c’est bio donc c’est pas la peine.”

Moi, j’aime bien dire quelque chose, quand c’est bio, certes on n'est pas sûr à 100 % que c’est bio, mais quand c’est pas bio, on est sûr à 100 % que c’est de la merde. Donc encore une fois, consommez bio.
Nathalie Radio médecine douce : Donc tu penses quoi, qu’il vaut mieux achetez du bio labellisé en pensant qu’il y a un pourcentage de bio dedans plutôt que de l’industriel normal en fait ?
Pin-up Bio : Ah oui bien sûr, c’est déjà une étape. Et après, c’est vrai que quand je dis bio je ne dis pas forcément ceux qui ont le label bio AB dans vos supermarchés. Bio, ça peut être tout simplement, ça veut dire naturel, donc ça peut être le petit papi du coin qui fait son potager. C’est bio et il n’y a pas le label. Moi ce que je veux dire par bio, j’entends non toxique donc sans pesticide, sans OGM...
Nathalie Radio médecine douce :  Complètement. Après c’est vrai qu’il y a toujours des nuances et par exemple, je pense qu’il vaut mieux aller faire ses courses au petit marché en bas de chez soi le dimanche matin, que d’aller acheter des plats tout préparés dans l’industrie agro-alimentaire. Après, c’est vrai peut-être que les fruits et légumes ne seront pas bio mais au moins il y a quelque chose de beaucoup plus naturel à utiliser de la matière première et si en plus cette matière première peut être bio.
Pin-up Bio : Il faut se renseigner.
Nathalie Radio médecine douce : Voilà c’est ça, parlez avec vos maraîchers, parlez avec les bouchers, les poissonniers.
Pin-up Bio : Exactement, c’est génial ce que tu dis parce qu’on l’oublie. Il y a beaucoup de petits maraîchers qui n’ont pas les moyens de se payer le label.
Nathalie Radio médecine douce : En plus ! !
Pin-up Bio : Et qui, en fait, sont bio et ne le disent même pas, ils ne le revendiquent même pas ! Mais parlez, allez dans vos marchés, parlez avec vos maraîchers, et vous allez voir, en fait ils vont vous dire : nous, c’est fait pas loin, on fait 2 saisons et puis on n’utilise pas du tout de produits “phytosanitaires”, comme on dit très joliment mais en fait c’est d’horribles pesticides cancérigènes. Je ne sais pas si on avait déjà parler de ça. Tu as vu déjà les agriculteurs qui répandent les pesticides dans les champs ? Ils ressemblent à des cosmonautes tellement ils mettent des uniformes, des parures impressionnantes. Et d’ailleurs, eux-mêmes tombent malade. Donc premièrement, consommez bio est un des premiers points pour être belle en bio. Consommez bio, faites attention à votre alimentation.
Nathalie Radio médecine douce : Alors, c’est vrai que je répondrais à ça qu’il y a peut-être, imaginons, une mère au foyer qui doit élever ses cinq enfants qui n'a déjà peut-être pas beaucoup de temps pour cuisiner et qui doit acheter, car il faut bien qu’elle les nourrisse, un plat préparé pour cinq personnes, par exemple un hachis parmentier. Alors OK, si ça se trouve c’est même pas du bœuf, c’est même pas de la pomme de terre mais elle paye ça deux euros et ça lui permet de nourrir ses enfants. Alors est-ce qu’il est possible pour tout un chacun de passer en bio et surtout pour des gens qui sont comme ça dans des problématiques financières ?
Pin-up Bio : Alors déjà, je voudrais dire je ne suis pas dans l’absolu. Forcément, je prône le bio mais je sais, on n’en est pas tous au même “niveau” de conscience par rapport à l’alimentation. Moi j’aime bien la théorie du 20-80. Mangez 80 % du temps correctement bio etc... et vous pouvez vous permettre une marge d’erreur, au niveau de la santé, là j’entends, c’est pas si grave que ça. Donc ta fameuse dame qui a ses 5 enfants, si un soir elle est fatiguée elle sort son hachis parmentier industriel, c’est pas grave du moment que la majorité du temps elle mange sainement. Et en fait, le budget bio, c’est intéressant parce que c’est comme la mode éthique, c’est-à-dire, c’est pas justement changez l’aliment prendre un poivron toxique en passant à un poivron bio. On va changer aussi sa façon de consommer, on va changer ce qu’il y a dans son assiette. Et quand on passe au bio, on change aussi d’alimentation puisqu’on est dans cette démarche d’avoir une alimentation plus saine. Une alimentation plus saine, ce n’est pas qu’une alimentation bio. On pourrait tout à fait avoir une alimentation totalement déséquilibrée et totalement bio. Si moi je mangeais 80 % de la viande avec du fromage et des pâtes toute la journée, même si c’est totalement bio ça n’est pas sain du tout et équilibré. Donc quand on passe au bio, on change d’alimentation, on réduit énormément les protéines animales, poisson, viande, produits laitiers etc…
Nathalie Radio médecine douce : Ça, c’est un choix, tu en fais une généralité mais on n'est pas obligé. Tu parles d’un point de vue budgétaire ?
Pin-up Bio : Non, je parle aussi d’un point de vue de santé. Je ne dis pas du tout d’adopter un mode soit végétarien soit végétalien, ça c’est selon la personne. Là, je parle vraiment d’un régime santé. C’est David Servan-Shreiber dans son livre Anticancer qui montrait ce qu’était une assiette anticancer. Et une assiette anticancer est une assiette qui est en majorité faite de légumes.
Nathalie Radio médecine douce : Mais moi, je suis amplement d’accord avec toi, enfin je suis amplement, c’est surtout l’idée que tu dis quand on passe au bio on réduit cela. Après, c’est vrai que quand on a envie d’être en meilleure santé quand on mange, c’est le choix de chacun.
Pin-up Bio : C’est vrai, c’est cohérent, quand quelqu’un passe au bio, c’est forcément parce qu’il se dit ça va me faire du mal, donc qu’il aille au bout. C’est pas juste passer de non bio à bio.
Nathalie Radio médecine douce : Je pense que c’est des petites transitions en fait.
Pin-up Bio : Exactement ! Allez-y à votre rythme. Vous pouvez commencer par passer au bio, ensuite commencez à diminuer la viande, puis à diminuer les produits laitiers et cela va avoir un impact sur votre budget. Clairement, toutes les protéines animales, viandes, poissons, produits laitiers, c’est ce qui est le plus cher en fait, tout simplement. Donc au final, vous passez en bio mais comme vous passez à une alimentation équilibrée, et bien votre budget, encore une fois, il s’équilibre. Quand on passe au bio, on aime bien aussi mangez de saison et local, et souvent c’est ce qui est le moins cher. Les produits et légumes sont moins chers. On commence aussi à avoir envie de plus cuisiner, on retrouve le goût des aliments, encore une fois une tomate bio qui est en bonne saison, je pense aux tomates paysannes, mais c’est une tuerie. Du coup, on a envie de produits plus vrais, plus natures, tout simplement. Moi j’ai retrouvé l’envie…
Nathalie Radio médecine douce : d’avoir envie :-)
Pin-up Bio : ... de cuisiner :-). J’ai retrouvé les odeurs, j’ai retrouvé les sensations, de plein de choses, de pleins de produits et du coup, je cuisine plus par envie et non parce que je me dis ah mince mon budget etc… et cela a aussi un impact bénéfique sur mon budget. Donc on passe aussi à des produits moins fabriqués. Enfin comment on dit déjà ?
Nathalie Radio médecine douce : Transformés.
Pin-up Bio : Transformés voilà. Du coup c’est moins cher, on mange de saison c’est moins cher, on mange moins de produits animaux c’est moins cher. On renoue aussi avec tout ce qui est faire son jardin. Malheureusement, je ne peux pas, j’aimerais avoir mon propre potager mais j’ai des amis qui ont leur propre potager et quand ils peuvent me passer les fruits et légumes de leur production je suis aux anges. Si vous avez un papi, un oncle qui est en province et qui ont un jardin mais allez-y ! J’aime bien ce coté aussi changement véritable de consommation et de retour à la terre avec plus d’échange avec les générations. Parce que souvent, on n'a pas trop le temps quand on travaille. C’est souvent les anciennes générations, les retraités qui ont le temps de faire leur potager. Et moi, je trouve que c’est important de pouvoir valoriser ça.
Nathalie Radio médecine douce : Tu sais, moi j’ai juste un petit balcon de cinq mètres carrés en plein cœur de Paris mais déjà j’ai tout un mur de plantes aromatiques. C’est vrai, c’est pas l’air de montagne très pur. Mais au moins, je sais ce qu’il y a dans la terre que j’utilise. Avec le thym je me fais mes tisanes, j’ai de la menthe, j’ai du basilic.
Pin-up Bio : C’est super !
Nathalie Radio médecine douce : Enfin voilà, il y a beaucoup de choses que tu peux mettre comme ça l’été. Alors c’est sûr, ça ne dure pas toute l’année mais tu as ton petit mur de plantes aromatiques, tu as tes petites fleurs, il y a des choses que l’on peut faire à son échelle.
Pin-up Bio : Exactement.
Nathalie Radio médecine douce : Les graines germées aussi c’est très simple à faire, ça coûte cher dans le commerce en fait, il n’y a rien de plus simple que de faire des graines germées. C’est très bon pour la santé.
Pin-up Bio : Oui, on achète un paquet de graines non germées on les fait tremper quelques jours...
Nathalie Radio médecine douce : ... même des lentilles, on en a tous.
Pin-up Bio : Voilà. Les légumes secs aussi, ça se fait tremper. J’ai une recette de houmous, tu fais germer tes graines de houmous c’est juste une tuerie ! !
Nathalie Radio médecine douce : De pois chiches.
Pin-up Bio : Ah oui pardon, excuse-moi, oui de pois chiches qu’on fait germer et on fait du houmous.
Nathalie Radio médecine douce : Toi, tu fais germer le houmous (rire ensemble). Il va falloir que tu m’expliques comment.
Pin-up Bio : Et en plus au niveau nutritionnel, au niveau de la santé, les graines germées c’est juste des bombes de vitamines.
Nathalie Radio médecine douce : En plus c’est très beau, c’est très déco quand tu achètes de jolis germoirs.
Pin-up Bio : Exactement. Et dernière chose importante, quand on passe au bio, on est aussi dans cette démarche un peu écologique donc ça me dérange d’acheter plein de paquets avec des produits d’emballages, donc très vite on en arrive au vrac. Il y en a beaucoup dans les Biocoop.
Nathalie Radio médecine douce : Ce qui est très agréable, ça c’est génial ! !
Pin-up Bio : Alors moi, j’arrive avec mon petit panier en osier, j’aime bien :-)). J’ai envie d’ailleurs de m’acheter des petits sacs en jute, tu sais comme quand on avait avant, on allait demander de la farine ou du sucre etc…
Nathalie Radio médecine douce : Ah oui, tu ne veux même plus prendre leurs petits sacs ?
Pin-up Bio : Alors voilà, il y a des sachets en papier biodégradables. Et bien non, moi j’ai envie d’aller encore plus loin parce que je trouve ça joli.
Nathalie Radio médecine douce : Tu vas ramener tes bocaux de ta cuisine en fait. Non mais limite c’est plus simple, si tu as de la place.
Pin-up Bio : Non mais ne rigoles pas, devine où je les mets en fait après une fois que j’ai pris mon riz, mes pistaches etc... dans les sachets biodédé…
Nathalie Radio médecine douce : Biodégradables !
Pin-up Bio : Oula j’ai du mal. Je suis fatiguée :-). De chez Biocoop, et bien du coup, j’arrive dans ma cuisine et je les mets où ? Dans les bocaux.
Nathalie Radio médecine douce : C’est sûr ! !
Pin-up Bio : Et du coup, j’achète en vrac et je ne paye pas tous ces produits d’emballages. Donc encore une fois, ça réduit les factures. J’arrive à un budget qui n’est pas plus élevé qu’avant sauf que maintenant, je mange de façon saine et équilibrée.
Nathalie Radio médecine douce : Donc par exemple, même ton riz tu vas l’acheter en vrac, tu ne vas plus l’acheter en sachet.
Pin-up Bio : Oui. Riz basmati semi-complet, complet, en vrac etc… oui oui. Et d’ailleurs, je trouve ça beaucoup plus joli dans ma cuisine. J’aime bien le coté esthétique.
Nathalie Radio médecine douce : J’aime bien, moi aussi je suis un peu comme toi je trouve ça assez joli les bocaux remplis.
Pin-up Bio : C’est très important l’esthétique pour manger. La digestion commence au moment où on regarde ce qu’on mange. De se faire une jolie assiette, de se faire une jolie cuisine avec de jolis bocaux. Tu vois, moi j’ai envie de mettre des petits rubans roses pour faire girly. Donc voilà, de voir les aliments comme ça en plus c’est très joli.
Nathalie Radio médecine douce : Tu sais que maintenant, tu peux même faire imprimer de très jolies étiquettes, c’est Sophie Macheteau qui nous donnait cette astuce, et tu peux te faire toi-même tes petites étiquettes pour les cadeaux mais là, en fait, pour les bocaux ça peut aussi être une bonne idée.
Pin-up Bio : Exactement, tu as même des bocaux qui ont des espèces d’étiquettes en ardoise intégrées, et du coup il suffit que tu écrives à la craie. Donc tout cela pour dire, avec tout ce que je vous ai dit aujourd’hui, que non, le budget beauté bio n’est pas un budget plus cher qu’un budget classique et qu’en plus, vous serez en bonne santé. Parce que quand même, lorsqu’on va vers le bio, vers une nourriture saine, c’est pour être en meilleure santé. Et c’est ce que je te disais moi ça fait maintenant 3 ans que je ne suis plus malade. Et ça fait 3 ans que je n’ai même pas eu un tout petit rhume.
Nathalie Radio médecine douce : Un mini quand même ?
Pin-up Bio : (rire) Non, mais non, mais non même pas ! !
Nathalie Radio médecine douce : Non je plaisante, je t’embête ;-)
Pin-up Bio : Les gens me disant “mais vas-y tu as bien eu quelque chose ?”, mais non je n’ai rien eu. Et surtout quand je compare à avant, alors moi j’étais miss angine, miss gastro, miss tout ce que tu veux. Aujourd’hui, ma carte vitale je ne sais plus où elle est, la pharmacie ça fait je ne sais pas combien de temps que je n’y suis pas passée.
Nathalie Radio médecine douce : Garde-là quand même parce qu’il y a des choses comme le dentiste.
Pin-up Bio : Oui oui, non mais pour te dire... alors ça, on en parlera une autre fois si tu veux.
Nathalie Radio médecine douce : Ah oui, ah oui le dentiste non, on n’y va plus (rire) !
Pin-up Bio : (rire) On va pas faire tous les sujets ! Quand on écoute son corps, quand on a une alimentation saine, qu’on ne se met pas des produits cosmétiques toxiques, le corps est dans la gratitude avec nous même et il nous remercie. Et moi, mon corps, il me remercie parce que j’ai une énergie folle, parce que je fais ce que j’aime dans la vie, et je sais où je dois aller, parce que je ne suis pas malade. Il y a tellement de conséquences incroyables, ce serait dommage de s’en priver.
Nathalie Radio médecine douce : Alors on te retrouve sur www.pinupbio.com pour suivre régulièrement tes aventures. Merci.
Pin-up Bio : Merci Nathalie.
Nathalie Radio médecine douce : Merci de venir nous parler un petit peu de toi, on adore que tu viennes nous raconter toutes ces prises de conscience et surtout en parlant de toi évidemment, tu permets aux autres de réfléchir sur eux-mêmes. Merci beaucoup, à bientôt.
Pin-up Bio : Merci Nathalie. Au revoir.

shadow-ornament

Vous embellissez la planète par votre présence et vos actions… alors BRAVO !
Partagez cet article pour éveiller les consciences :-)
Enregistrer

Enregistrer

shadow-ornament

Like et partage vite pour que tes proches aussi prennent soin d'elles et de notre planète !
Prendre soin de soi et de la planète #greengirlpower

💋🍉 Pin-up Bio


30 Comments »

  1. Attention aux « petits papis du coin », ils utilisent aussi parfois des pesticides/herbicides ! Parfois même pire que dans une exploitation réglementée… Ce sont des générations qui ont grandi dans une période où les conséquences de l’utilisation de ces produits n’étaient pas connues ou en tout cas pas dévoilées et pour qui c’est très ancré qu’il faut traiter pour s’assurer une production. Donc pas hésiter à discuter aussi, il n’y a pas de catégorie de population 100% sûre ! 🙂

    • Pin-up Bio dit :

      C’est vrai tu as raison il y a les petits papis roundup malheureusement, alors j’ajoute les petits papis « bio » et toutes celles et ceux qui ont la chance d’avoir un jardin. On pourrait aussi des magnifiques initiatives comme les potagers urbains gratuits des incroyables comestibles 🙂

  2. Céline D dit :

    Super article ! <3 J'ai découvert récemment ma ruche qui dit oui dans ma campagne quel bonheur ! 1kg de "légumes bio moches" 1 euros 50 !!! comme toi j'ai retrouvé le gout des aliments <3 J'aime aller dans ma vie claire, discuter avec le personnel qui est adorable ! Ils ne sont que 2 🙂 Hier ils ont été me chercher du chou kale tout frais en réserve, et ils m'ont donné un rutabaga pour tester ^^ On ne vit jamais se genre de petit bonheur dans les grandes surfaces ! Gratitude <3

    • Pin-up Bio dit :

      Merci ma belle pour ce merveilleux témoignage, moi aussi j’adore papoter dans les magasins bio c’est beaucoup plus enrichissant humainement 😉 Gratitude <3

  3. Chakira dit :

    désolée mais je n’ai pas trouvé que tu explorais tes 4 ➤ (à part 20/80)
    et pour ma part, meme si la beauté passe aussi par l’alimentation, en lisant ces 4 ➤ j’attendais un sujet sur les cosmétiques bios, pas sur l’alimentation…

    Désolée mais je suis passée au bio pour ma santé mais avant tout pour la planète et les animaux et pour la meilleure efficacité du produit (j’ai commencé par les cosmétiques). Mais je n’aime pas cuisiner, donc quand je vais dans un magasin bio, je ne me tourne pas + vers les légumes mais vers les plats tout prets, les féculents et autres fromages…
    >>> Alors non, on ne passe pas forcément à une alimentation saine avec le bio ! ta collègue a raison : l’arrivée au bio a plusieurs origines donc on ne peut généraliser

    bref, hate de savoir pourquoi il ne faut plus aller chez les dentistes 😀

    • Pin-up Bio dit :

      J’essaye justement de mettre à mal les préjugés de notre société d’hyperconsommation. L’experte de la peau avec qui je travaille est formelle tout comme moi à ce sujet : l’alimentation c’est le « cosmétique » numéro 1 car c’est le seul qui agisse en profondeur 😉 Bravo d’être passée au bio !!! Être en bonne santé te permettra d’aider la planète et les animaux en ne tombant par exemple pas malade et ainsi en évitant la consommation de médicaments polluants et testés sur de pauvres animaux. Je prépare le sujet sur les dents 🙂

  4. C. dit :

    Bonjour Pin up bio !
    Tout d’abord, je voulais te remercier pour le super travail que tu fais sur le site. Je pense également qu’il est important pour notre santé de manger bio et oui cela a un impact énorme sur notre beauté corporelle.
    Par contre, pour ma part, j’ai l’impression que mon budget alimentation bio est plus élevé que mon budget en alimentation toxique (il faut savoir que je n’ai jamais consommé de produit tout prêt, j’ai toujours cuisiné à partir de produit frais ou non cuisiné en conserve). Si cela ne te gêne pas pourrais tu communiqué une fourchette concernant ton budget alimentation par semaine? Pour ma part, je peux difficilement m’en sortir pour moins de 100 euros par semaine pour 2 adultes et je trouve que cela reste cher, certes c’est un choix que je peux faire, mais je ne vois pas comment certaines personnes peuvent faire ce sacrifice.
    De même je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi quand tu parles du prix des fruits de saison : je trouve que certains fruits, notamment les pêches, les fraises ou le raisin sont parfaitement hors de prix en magasin bio.
    En bref, je trouve que l’on doit défendre l’alimentation bio, que l’on peut donner des astuces pour réduire son budget courses (acheter en vrac, auprès des apac ou des petits producteurs) mais que l’on ne peut pas dire que le bio revienne au même prix, surtout si l’on avait déjà la volonté de manger équilibré (des produits frais non transformé, et plus de produits d’origine végétale que de produits d’origine animale) quand on consommait en supermarché classique.
    En revanche, le passage au bio pour les produits de toilette et d’hygiène représente une réelle économie (moins de produits, et des produits plus polyvalents et efficaces, plus durable et écologique également si on utilise du savon que du gel douche, des protections hygiéniques en coton lavable plutôt que des jetable etc)

    • Pin-up Bio dit :

      Bonsoir ma belle, c’est vrai que si tu avais déjà une alimentation saine (beaucoup de végétaux et non transformés) la différence sera moins importante. Je t’encourage vivement à te rapprocher d’amap, ou comme disait Céline plus haut avec « la ruche qui dit oui » et ses légumes moches, des amis, de la famille ou des voisins qui ont un potager peut-être ? Regarde cet article et sa suite pour avoir des -20% -30% dans ton magasin bio http://www.pinupbio.com/10-astuces-pour-manger-bio-moins-cher/
      Merci pour ton témoignage 🙂

      • C. dit :

        Merci pour ton article sur les 10 astuces !
        Suite au commentaire de Céline hier, j’ai fait des recherches sur la ruche qui dit oui et me suis inscrite dans une ruche qui est dans ma ville et dont je ne connaissais pas l’existence, j’ai hâte de tester!

  5. dominique dit :

    Très intéressant ! le sujet du dentiste m’intéresse aussi! certains veulent à tout prix qu’on fasse un détartrage chaque année et d’autres pas du tout, je ne sais pas quoi en penser !

  6. Mathilde dit :

    Juste un grand merci pour ce podcast !!! Comme toujours tu renverses les idées sur le bio !!! Bravo et Merci !!!

  7. Christine dit :

    Merci pour ce podcast!
    Il faut trouver une bonne épicerie bio ce qui n’est pas facile partout…
    Mais grâce à toi j’ai déjà bien réduit mon budget cosmétiques (fini tous ces produits que je ne supporte plus après quelques utilisations) et fait de la place dans les placards et armoires. Hé oui, le superflu est aussi encombrant.

  8. Pin-up Bio dit :

    Une consommation plus slow bravo bravo !!! Après oui quand on sort des supermarchés classiques au début on est un peu perdu, ça va venir, fais des recherches sur les magasins bio, les asso, les amap, petits producteurs etc autour de chez toi 😉

  9. maya dit :

    article intéressant même si je n’ai pas appris grand chose car je pratique la plupart de ces astuces… mais je ne trouve pas le vrac + économique, le riz par exemple reste 3 fois + cher bio que non bio… jpense que le bio est en vogue et que les prix s’en ressentent…
    je continue malgré tout d’acheter du bio ou du local chez des petits producteurs que je croise au marché. quoiqu’on achète, je pense qu’il faut rester vigilant sur la provenance et respecter ses propres valeurs (bananes bio qui ont voyagé depuis le Pérou!!!!!!!???!!!)
    une ruche qui dit oui a ouvert chez moi… les prix sont 25% + cher que chez les mêmes producteurs au marché, et on y trouve de l’huile d’olives produite à 220km… pas très local tout ça…

    • Pin-up Bio dit :

      Tout à fait d’accord consommer local c’est aussi super (^-^) ! Par contre j’ai l’impression que tu n’as pas saisi mon propos, tout comme la mode éthique il faut avoir une vue globale de ton budget. Marché bio + nourriture saine + jardinage ou échanges etc = bio moins cher 😉

  10. Ninon dit :

    Ton podcast intéressant sur le bio dérange un peu la diététicienne que je suis.
    Tout d’abord, merci pour ces belles paroles sur le bio, c’est un sujet vraiment intéressant.

    Pourquoi réduire tant les protéines animales ? Certes l’alimentation de David Servan-Schreiber est reconnue, mais ce qui est important et que tu soulignes très justement: l’important est de manger beaucoup plus de légumes et de fruits, ça c’est logique, pour tout un tas de raisons, fibres, vitamines, minéraux…

    Par contre, il ne faut oublier ni les protéines ni les (bonnes) graisses ! Sans tout ça l’organisme se carence ! Combien de personnes que je vois passer ont un déficit de masse maigre (muscle) de plusieurs kilos, parce qu’ils ne mangent pas assez de protéines (animales ou végétales) cela ne te parles peut être pas, mais un déficit en masse maigre peut entrainer des problèmes plus graves (hormonaux, immunitaires…) Autant ça ne se voit pas, autant cela peut être dangereux à long terme.

    Les graisses c’est encore pire ! sans les bonnes graisses (oméga3) tout se dérègle, on favorise l’inflammation, les dérèglements hormonaux etc… Or certains oméga 3 se trouvent surtout dans les poissons gras, et d’autres dans les huiles (colza, lin, cameline, noix) et les oléagineux. Et manque de chance, notre organisme a besoin des 2. Alors je suis totalement d’accord, manger du poisson gras non bio est bien pire que de ne pas en manger du tout, et le poisson gras bio est très (très) cher…

    As-tu entendu parler de la filière bleu-blanc-coeur ? Ce sont des producteurs (bio pour la plupart mais qui n’ont pas de label) qui produisent une viande de bonne qualité nutritionnelle en donnant aux animaux du lin, de l’herbe… Ainsi les graisses des viandes ou oeufs obtenus sont bonnes et riches en oméga 3.

    Je t’invite à lire le livre de Pierre WEILL intitulé « Mangez, on s’occupe du reste »qui traite des scandales alimentaires…

    • alex dit :

      Merci Pin-up Bio pour la justesse de tes propos.
      Bio ne veut pas dire que tout est bon, c’est clair. (céréales bio , laitages bio, hyperprotéines bio restent néfastent pour le bon fonctionnement du corps. C’est la nature, la physiologie et pas des discussions….)
      Complètement d’accord avec toi, même si les coutumes, les choix pro de certains et les business d’autres sont parfois inadéquat pour le respect complet de la nature et de l’homme…

    • Pin-up Bio dit :

      Merci les filières bleu-blanc-cœur sont très bien même si malheureusement des marques « toxiques » s’en servent pour vanter leurs produits. Je t’avoue que j’ai un peu de mal avec le discours des diététiciennes qui prônent par exemple des produits laitiers alors que de nombreuses études ont démontré sa toxicité pour le corps humain, heureusement que certains ostéopathes tirent la sonnette d’alarme. De même nous sommes dans une surconsommation des protéines animales (à chaque repas pour la majorité), qui engendrent entre autres un fort déséquilibre acido-basique ou encore cette « épidémie » de maladie cardio-vasculaires. David servan-schreiber l’explique très bien dans son livre anti-cancer que je te conseille vivement 🙂

      • Ninon dit :

        Il est évident que le jambon blanc par exemple ne peut être bon pour la santé hélas, alors que nutritionnellement, c’est une des meilleures charcuteries.
        Je te rassure ce n’est pas moi qui vais te conseiller de manger 3 produits laitiers par jour, des études sont faites, indépendamment des lobbies, qui démontrent très bien leur toxicité à différents niveaux. Le discours des diététiciennes, je le connais bien mais ne le propage pas car c’est une aberration que de voir à quel point les informations sont faussées pas ces mêmes lobbies bien trop puissants !
        Nous avons effectivement perdu la notion d’une alimentation équilibrée et saine.
        Par contre, ce déséquilibre acido-basique, ainsi que le risque de cancer colorectal accru est surtout lié à une consommation trop faible de légumes et de fruits, remplacés par des féculents (très raffinés pour la plupart) qui ne peuvent pas contrebalancer l’acidité des protéines.
        Ces protéines sont pourtant vitales à notre organisme, nous en avons un besoin constant de renouvellement. Il est évident que beaucoup de personnes consomment de la viande (poisson et oeufs) en trop grande quantité, mais beaucoup demeurent sous-nutris.
        Tout est question de balances physiologiques et d’écoute des besoins de son corps, comme tu le prônes si bien, le retour vers soi.. L’alimentation ou la 3eme médecine comme disait le Dr Seignalet, c’est aussi de guetter l’apparition de symptômes et savoir y remédier, le tout est de ne pas tomber dans un excès inverse 😉

  11. Mylène dit :

    Bonsoir Pin-up Bio !
    Interview super intéressante, mais j’aurais aimé qu’elle soit plus longue 😛
    Concernant l’alimentation, notamment le 20/80, merci c’est rassurant ! Je dois avouer que je culpabilise un peu pcq comme le disait Nathalie, quand on rentre tard le soir, ou qu’on n’a pas trop de budget on tombe vite dans la « mal-bouffe » mais j’essaie de manger correctement aussi souvent que possible.
    Sinon, MERCI de souligner l’importance de réduire la consommation de protéines animales (même si c’est mon avis), j’ai réellement le sentiment qu’on monte la tête des spécialistes (médecins, etc) et a fortiori des consommateurs avec « il faut manger de la viande, il faut boire beaucouuuuuuup de lait », alors que plusieurs études ont démontré le lien entre la consommation de ces produits et certaines maladies. Malgré l’aspect peut-être trop culpabilisant, ou peut-être trop subjectif, j’ai vraiment ADORE la vidéo de Gary Yourofsky (« le discours le plus important de votre vie ») qui donne beaucoup d’arguments scientifiques par rapport aux dangers liés à une (sur)consommation de protéines animales. L’as-tu visualisée ?
    Bonne soirée ! <3
    Je viens de manger une poire grâce à toi 🙂

  12. Audrey dit :

    Bonjour,
    Ce podcast est très intéressant mais j’ai un petit soucis. Je sais que les légumes sont très bons pour la santé sauf que je n’aime aucun légume (à part les carottes et encore, il ne faut pas qu’elles soient cuisinées), je n’arrive pas à aimer leur gout et en manger me dégoute plus qu’autre chose. Or pour moi manger ça reste un plaisir, je ne vois pas l’interet de me forcer à manger des légumes, si c’est pour passer un mauvais moment et d’avoir faim après. Du coup, je voulais savoir si c’était possible de manger sainement sans légumes?

    • pivoine dit :

      Bonjour,
      Je ne suis pas nutritionniste et mon avis n’est pas plus compétent que celui de quelqu’un d’autre…mais j’imagine que si tu manges des fruits frais, des fruits secs, des compotes…en bonne quantité, ça peut suffire ????

  13. Coucou,

    Sympa le blog, félicitation.

  14. isabelle dit :

    Bonjour,
    Cela fait quelques mois que je suis passée à une alimentation bio. En effet, je n’arrivais plus à cuisiner les légumes que j’achetais chez mon primeur préféré. Comme si j’en étais soudainement dégoûtée. En fait, ça s’est fait quand j’ai commencé une cure de jus de citron le matin. Ca me rendait malade(nausées, mal de tête …). Au printemps, je suis partie en vacances et j’ai acheté des citrons bio. Là, j’allais bien. Bref, j’ai mis ça sur le dos du stress. Puis, en rentrant, comme d’habitude, j’ai repris les citrons de mon gentil primeur. Hélas, les nausées et maux de tête sont revenus. Bizarre…. Alors, j’ai acheté des citrons bio. Aucun symptôme. Plus les jours passaient et plus j’avais du mal à manger ma propre cuisine faite de beaux légumes « non bio ». J’ai trouvé un primeur bio français et bien qu’horrifiée des prix pratiqués, j’y ai acheté mes légumes et fruits de saison. Après quelques mois, il m’a fallu reconnaître plusieurs choses : 1, je mangeais avec plaisir, 2, je me suis mise à respecter ma cuisine en faisant attention à la façon dont je préparais mes plats, 3 – j’ai constaté que je mangeais moins ! Là où il me fallait 1 pomme 1/2 pour me rassasier, aujourd’hui, souvent avec la moitié d’une en fin de repas ça me suffit largement. J’achète moins et je ne jette plus. Voilà, c’est mon expérience bio!! Au fait, par respect pour mon primeur « non bio » (ça faisait plus de 20 ans que j’y allais), je suis allée le voir pour lui dire que je n’avais rien contre lui (car il choisissait des produits de meilleure qualité à celle des grandes surfaces) mais que je préférais acheter « bio » (mais pas n’importe quel bio non plus). Bravo, pour votre blog ! il m’aide à grandir:)

  15. Vicky dit :

    Petit com’ pour te féliciter de ton investissement !
    (le lien en dessous de la vidéo n’a pas marché chez moi :/)

    • SAV Pin-up Bio dit :

      Bonjour Vicky, merci pour ton compliment, je transmets à Pin-up Bio ! ça y est j’ai mis à jour le lien ! tu peux cliquer 😉

      Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *