Bienveillance : laisser-aller ou discipline de vie ?

Tu ne vois pas ta beauté ? Regarde mieux alors parce qu’elle est bien là ! Il doit juste y avoir un filtre de désamour et de méconnaissance pour se valoriser devant. Je suis justement là pour t’aider à révéler la femme belle et puissante que tu es, alors si tu veux une coach en Beauté Bienveillante, clique ici pour t’inscrire gratuitement à mon Club Privé. Tu recevras ainsi ma newsletter avec plein d’astuces pour te valoriser sans abîmer ton corps ni la planète et tu seras aussi mise au courant des inscriptions de ma formation complète Révèle ta Beauté ! Eh oui ce que tu trouveras sur le blog ce n’est au final qu’un petit échantillon de l’incroyable aventure qui t’attend… alors à très vite de l’autre côté !


Bonjour les Beautés, ça fait un gros bout de temps maintenant que la bienveillance s’est installée dans ma vie, et avec le recul je me rends compte que je ne savais absolument pas ce que c’était. Avant pour moi la bienveillance c’était ne pas se forcer, ne rien imposer, laisser-faire… j’étais dans une vision du monde totalement binaire avec d’un côté le bien… la douceur, de l’autre le mal… la méchante discipline ! La discipline dans ma tête, c’était ce prof d’école qui m’obligeait à m’asseoir des heures pour écrire une dissertation que je détestais, c’était s’obliger à aller courir régulièrement même sans envie, c’était toute cette monstrueuse paperasse d’entreprise de l’administration française qui me sortait par les trous de nez ! Ce schéma a volé en éclat quand j’ai compris que la discipline me voulait du bien et qu’au contraire le laisser-aller était malveillant (je ne parle pas de phase de repos, ressourcement ou glandouille qui fait du bien hein !). C’est vrai qu’on est tellement déconnectée de notre petite voix que lorsqu’on s’autorise à faire ce que l’on veut, on peut confondre avec du laisser-aller. Seulement voilà le laisser-aller ne permet pas de réaliser nos rêves et donc de se réaliser pleinement. Bah voilà j’arrive pas à avancer dans mes projets donc je suis une grosse nulle, vive la bienveillance sur ce blog ! Elle va encore nous sortir un truc cucul du style : faut être motivée… y’en a marre de ces donneuses de leçons ! Si l’on prend un instant pour vérifier son sens, le laisser-aller est synonyme d’abandon et de manque de soin… tu mérites mieux ! Et si à la fin de cet article tu arrivais à aimer la discipline ? Et si ça changeait ta vie en te donnant la force de réaliser tes projets ?

💪 Autodiscipline : c’est dur mais ne lâche pas !

Pour avancer sur un projet c’est toujours un pas après l’autre, de façon plus ou moins régulière et donc on pourrait dire que c’est s’obliger à suivre une liste de choses à accomplir. Enfin s’obliger… de quelle obligation parle-t-on vraiment ? J’adore publier des articles et vous savoir en train de les lire, mais cela suppose au préalable une phase d’écriture. Je tourne, je vire, je supprime, je réécris, je change, je cherche l’inspiration, je suis dans l’incertitude alors je recommence, je ne suis pas satisfaite etc, bref ce n’est pas de tout repos et ce n’est pas si agréable que ça. Le côté facile c’est que j’ai des tonnes d’idées, vive mes centaines d’articles en attente #merciintuition mais de terminer et de publier raaaa je trépigne c’est dur et je dois me forcer pour terminer complètement. En étant dans la bienveillance j’aurais pu me dire que comme c’est dur… bah c’est pas bon signe, ça ne se fait pas naturellement (là aussi faudrait revoir ce mot mais une chose à la fois) donc j’arrête. Dans ce cas présent tout comme ma dissertation sur l’économie que je faisais au lycée, je reste des heures assise sur une chaise et je dois rendre ma « copie » à la fin. Ce qui change tout, c’est que dans le cas de l’école l’objectif ne m’intéressait pas et je ne l’avais pas choisi. À l’inverse, ce blog je l’ai choisi et j’aime profondément écrire sur des sujets qui permettent aux femmes de retrouver leur puissance pour rééquilibrer ce monde en manque d’énergie féminine. Voilà tout est dans ton adéquation avec l’objectif ! Oui c’est la discipline qui va te permettre de réaliser tes projets et tes rêves car sans action régulière, il n’y a tout simplement pas de réalisation !

🎉 Gagner sa liberté

Autre cas concret, l’administratif avant je détestais ça et je rechignais et je procrastinais tellement qu’évidemment j’étais en retard et que cela me coûtait de l’argent avec par exemple des pénalités et aussi du temps car au lieu de le faire en une fois, je le faisais à moitié, puis je reprenais puis j’oubliais puis… #tripledeboulot. Et puis vous savez la vie c’est comme les maladies, si vous n’écoutez pas les petits signaux, elle va vous le dire mais beaucoup plus fort… et ça fait beaucoup plus mal. Je savais au fond de moi que je devais être plus disciplinée niveau gestion de mes affaires, ma petite voix me l’avait dit de nombreuses fois mais je faisais semblant de ne pas écouter. Deux experts comptables m’ont « arnaqué » et je continuais de rejeter la faute sur les autres, eux en l’occurence, et puis ce système trop compliqué en France etc. Et puis un jour, comme je n’avais toujours pas compris la leçon, cette fois l’univers m’a vraiment fait peur. J’ai perdu mon chat. J’étais désespérée. Nouvelle dans un quartier qu’il ne connaissait pas, je le voyais déjà enfermé par erreur dans une cave ou un garage et mourir de faim et de soif car les gens seraient partis en vacances… oui j’ai lu beaucoup de sites pour retrouver mon chat… et certaines anecdotes font froid dans le dos ! Trois jours plus tard toujours rien. J’avais créé un tableau excel avec tous les organismes que j’avais contacté, un dossier avec les affiches accrochées pendant de longues heures dans le quartier, j’ai réalisé que… purée j’étais encore en train de faire l’administratif ! Et là j’ai compris le message derrière cette aventure, je l’ai dit à haute voix « j’ai compris » et vous le croyez ou pas 1H30 plus tard mon Titus était de retour dans un dénouement qui ne fait pas du tout réaliste #commedanslesfilms. Je m’apprêtais à aller faire un longue recherche dans le quartier à la nuit tombée et au moment pile où j’ouvre la porte de l’immeuble, ma voisine venait tout juste d’arriver devant la porte avec mon chat dans les bras, elle n’arrivait pas à ouvrir la porte vu que Monsieur Titus gigotait… donc oui comme dans les films… au même moment #synchronicité.

Depuis je mets des bonnes énergies dans ce travail administratif et je me concentre non pas sur la tâche mais l’objectif : je travaille à ma liberté ! Avec ce cadre qu’est la discipline je peux enfin avancer dans la vie et je suis donc libre d’être ce que j’ai envie d’être ou de faire ce que j’ai envie de faire car j’agis dans ce sens :-) Obéissons à nos rêves ! !

🙈 Procrastination ou peur de réussir ?

Oui on peut procrastiner parce que c'est un message inconscient de notre corps qui sait mieux que nous qu'on a pas vraiment envie de cet objectif... ou qu'on n'est pas sur notre chemin. Seulement cela peut aussi être de la peur. Peur de briser ses propres schémas, même négatifs. Ces schémas on les aime au fond car on ne connaît que ça et que ça nous rassure. Si vous avez une image de vous d'une fille pas très jolie et que je vous donne la solution efficace pour vous valoriser... mais vraiment... eh bien contrairement à ce qu'on pense, il y en a beaucoup qui ont un réflexe de fuite car cela vient briser leur ancienne image. Tout changement, même positif, est dur à accepter. C'est dur aussi de se rendre compte à quel point on a été méchante avec soi et le temps qu'on a perdu à se détester alors que tout était là. C'est dur d'arrêter de se rabaisser alors que cela permettait de ne pas insécuriser ses amies au physique moins "voyant" et aux projets moins "clinquants". Oui on peut avoir peur d'être belle, peur de réussir par peur que les autres nous rejettent... alors j'ai un beau texte pour vous, de Marianne Williamson (j'ai changé dieu en divin, je préfère perso et j'ai mis au féminin).

Notre peur la plus profonde
n'est pas que nous ne soyons
pas à la hauteur,

Notre peur la plus profonde
est que nous sommes puissantes
au-delà de toutes limites.

C'est notre propre lumière
et non notre obscurité
qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question...
Qui suis-je, moi,
pour être brillante, radieuse,
talentueuse et merveilleuse ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ?
Vous êtes une enfant divine.

Vous restreindre, vivre petit,
ne rend pas service au monde.

L'illumination n'est pas de vous rétrécir
pour éviter d'insécuriser les autres.

Nous sommes toutes appelées à briller,
comme les enfants le font.

Nous sommes nées
pour rendre manifeste
la gloire divine qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement
chez quelques élues,
elle est en chacune de nous,

Et, au fur et à mesure que nous laissons
briller notre propre lumière,
nous donnons inconsciemment
aux autres la permission
de faire de même.

En nous libérant
de notre propre peur,
notre puissance libère
automatiquement les autres.

 

Maintenant il reste à savoir comment on fait concrètement pour intégrer cette discipline bienveillante dans sa vie. Ce sera l'objet d'articles exclusifs dans le Club privé et cela fera une bonne préparation pour l'ouverture des inscriptions à ma formation Révèle ta Beauté le mois prochain ! Je vous attends donc dans mon Club privé :-)

Tu veux encore plus de conseils ou des astuces qui correspondraient mieux à ta situation ? Je suis là pour t’aider alors clique ici pour t’inscrire gratuitement à mon Club Privé. Tu recevras mes conseils pour être belle et puissante et tu seras aussi mise au courant des inscriptions de ma formation complète Révèle ta Beauté, où j'apporte des solutions pour tous les cas de figure ! Prête à faire le grand saut dans le monde de la Beauté Bienveillante ? Je t'attends de l'autre côté 🙂

Like et partage vite pour que tes proches aussi prennent soin d'elles et de notre planète,
et pour faire gagner en visibilité un mode de vie respectueux de la vie !

💋🍉 Pin-up Bio #Greengirlpower


17 Comments »

  1. laura dit :

    Coucou Pin up bio ; cet article résonne vraiment avec ce que je suis entrain de vivre en ce moment : me lâcher dans l’inconnu pour réaliser les rêves que j’avais enfoui pensant que je n’avais pas le droit de  » briller »ayant été souvent rabaissée par les copines et l’entourage dès la maternelle .Je prends conscience qu’à ma mort j’aurais au moins tout essayer pour réaliser le projet que Dieu veut pour moi. Souvent dans notre société ; on blâme les enfants qui sont créatifs et pleins de talents.je veux pouvoir montrer à mes enfants plus tard que tout est possible du moment qu’on y croit très fort et je pense que quand on es aligné avec son coeur : la discipline dont tu parles est moins contraignante bien que ce ne soit pas facile tous les jours 🙂 encore merci pour cet article puissant

    • Pin-up Bio dit :

      Merci pour ton retour ma belle et bravo d’incarner le changement !! Lorsque les gens nous critiquent c’est en fait parce que eux-mêmes ne s’autorisent pas à suivre leur cœur ni voir leur magnificence et donc notre attitude réveille en eux de douloureuses choses 😉

  2. Carole-Line dit :

    Merci Pin up Bio, super article ! Il arrive à point nommé, juste dans une période où je prends conscience qu’effectivement il me manque un peu de discipline pour atteindre les objectifs qui me tiennent vraiment à cœur ! Tu me fais voir les choses sous un nouveau jour, je pense que ça va me motiver ! (pour finir la formation Révèle ta Beauté par exemple 😉 )
    Je connaissais le texte que tu as mis à la fin, j’aime beaucoup (et au féminin, il prend une nouvelle résonnance 🙂 )

  3. Coucou ma belle. Je suis complètement d’accord avec ton article. J’appelle ça la loi de l’attraction, c’est clairement ce qui m’a permis de changer de vie et de trouver enfin la paix.
    Le plus dur, ça a été de lâcher prise, mais depuis je peux te dire que je n’attire plus que du positif et que j’ai atteint presque tous mes objectifs en seulement deux ans.
    En ce moment, je réfléchis à mon parcours professionnel, j’ai envie de changer de métier, je ne sais pas quoi faire au juste mais j’ai confiance, tout arrive pour une bonne raison.
    Je t’envoie plein d’ondes positives.

    • Pin-up Bio dit :

      Merci ma belle pour ce magnifique témoignage, c’est exactement ça 😉 On pense souvent au positif sur l’instant et non par rapport à l’objectif. Je suis très heureuse que mon premier job en cdi se soit très mal passé… sinon je ne serai pas là où j’en suis avec ce blog 🙂 Superbe ton pull tu peux être fière de toi !!

  4. Véronique DELAGE dit :

    C’est exactement ce que j’avais besoin de lire ce matin.
    « J’ai compris » moi aussi
    Mille merci !

  5. Benoit Valérie dit :

    J’adore, merci Pin-up Bio, cet article me parle tellement !!! Il tombe à pic, gratitude <3

  6. Agathe dit :

    #synchronicité, c’est ça ? Etrange, étrange, ce texte résonne particulièrement avec mon vécu de ces temps-ci…;-) Merci pour cet article inspirant !

  7. Marjorie dit :

    Merci pour ce bel article qui tombe à pic pour moi! C’est exactement la question existentielle que je me posait en ce moment. Milles merci !

  8. Cécile dit :

    Comme toujours,tu poses les choses clairement et… c’est tellement vrai! Merci de nous rappeler souvent des choses essentielles, des choses belles, des choses qui nous font avancer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *